• Le chemin

    Le chemin

    Parcours de la vie que nous menons seule ou accompagné

    Route fleurie ou caillouteux aux abords sinueux

    On se lance et on avance réussite ou bien malchance

    Destination vers la maison ou grand départ pour quelque part

    On l’emprunte, on s’arrête, une promenade champêtre

     

    Le chemin

    Je te prends la main et te guide à ma guise

    Loin du bruit nous marchons et le soleil brille

    Un coquelicot dans mes cheveux et je suis heureuse

    Cette chaleur de l’été dessine sur mon visage un sourire

    Qu’il est beau ce voyage dans le fond bleu de tes yeux

     

    Le chemin

    Retour vers le passé ou un bond dans le futur

    Souvenirs ou projets dans l’avenir

    Des mots d’amour que l’on sème tout au long

    Puis le passage d’un pont pour me dire non, arrêtons

    Un faux bond et tu me brise dans une énorme déception

     

     

    Le chemin

    Il apparaît dans un songe, pas à pas on a peur d’entreprendre le voyage

    Une lueur dans le ciel, un escalier à monter, une pause sur  un palier

    Un large sentier qui m’emmène vers l’orée d’un bois

    C’est juste un rêve ou alors mon imagination en arrêt d’admiration

    Je suis mon chemin celui de mon destin

     

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Toi qui es loin de moi

    Toi qui es loin de moi

    Qui est malade et qui souffre

    Jours après jours qui lutte, trébuche et étouffe

    Tu te nourris de médications, de potions pour  guérison

    Tu en as vu passer bien des saisons

     

    Toi qui es loin de moi

    Tu fatigues, tu dérives à quoi bon que je t’écrive

    Te souviens-tu seulement encore de notre histoire

    Suis-je encore dans un coin de ta mémoire

    Ton cœur bats-t-il  encore un peu pour moi

     

    Toi qui es loin de moi

    Je pense encore à toi

    Je prie pour l’abandon et ton pardon

    De n’avoir pu être une femme libre, de combler tous des désirs

    De n’avoir pu partir et te chérir

     

    Toi qui es loin de moi

    J’aimerai revenir en arrière et de franchir cette barrière

    Entre la sécurité et de t’aimer

    T’offrir ma main et ma tendresse

    Pour te guérir de ta détresse et chasser ta maladie dans un tiroir à souvenirs.

     

    Toi qui es loin de moi

    Si loin de par la distance, mais si près de mon cœur qui brûle de chaleur

    L’heure n’est pas encore venue pour une nouvelle entrevue, nous ne parlerons plus alors  d’aventure

    Je ne saurais te dire quand dans le temps, serait-ce sur terre ou dans un autre  univers

    Vers toi je m’avancerais pour ne plus te quitter mon bien aimé.

     

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Mes mots font des vagues sur notre amour

    Mes mots font des vagues sur notre amour

    N’entends-tu  plus les je t’aime  que je t’envoie tous les jours

    Pourtant le souffle du vent du printemps fait rejaillir les sentiments

    Et tu restes sourd au présent

    Le soleil devrait te redonner un peu de rigueur mais tu t’endors sur ton sort

     

    J’aurais aimé te dire encore et encore des mots tendres

    Sous le ciel où nous nous sommes aimés autrefois

    Si loin de toi et encore maintenant tu me fuis de ce que je suis

    Tu es comme la nuit où le silence me détruit

    Mes larmes coulent sur une chanson de Souchon

     

    Pourquoi tant de froideur à mon égard

    Et tes  yeux se détournent de mon regard

    Je suis toujours la femme qui posait mes mains sur ton âme

    N’étais-je pas assez bien pour toi, as-tu joué avec moi ?

    Comme les autres femmes qui t’ont blessé dans ton passé

     

    Je ne sais plus vraiment ce qui  m’a fait tenir si longtemps

    De Par tes charmes, je n’ai jamais baissé les armes

    Revenant toujours vers toi, quand tu ne m’appelais pas

    Souviens-toi encore de l’amour que je t’ai donné

    Sans restriction avec passion

     

    Pourquoi m’avoir quitté, on aurait pu tout réinventer

    Un avenir rien que toi et moi sous le même toit

    Besoin de toi tout contre moi, te parler de n’importe quoi

    Quoi que tu en penses laisse-moi te dire encore

    Mon amour, mon chéri, mon cœur je t’aimerai toujours, je refuse ton adieu

     

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Tout de toi

    Tout de toi

    Les instants les plus doux du mois d’août

    Je les ai passés dans tes bras

    Tout contre toi

    La magie de l’amour  reflète les étoiles dans mes yeux

     

    Tout de toi

    M’a fait comprendre les sentiments de mon amant

    Dans le temps rien ne s’efface, tu as toujours ta place

    Si parfois encore les doutes tombent avec la pluie

    Le soleil les évapore avec mes tords

     

    Tout de toi

    Ton beau sourire m’éblouit

    Notre aventure berce notre amour

    Mon cœur t’enferme tous les jours

    Tes yeux me poursuivent mais jamais je ne te fuis

     

    Tout de toi

    Ton envol c’est au printemps et je t’attends

    Ton coup de téléphone jamais pourtant ne sonne

    Pourtant il n’y a jamais eu d’autres personnes

    Dans ma tête encore résonne ta voix et un je t’aime mon amour extrême

     

    Tout de toi

    Oui de toi à moi

    J’ai tout eu  tout de toi, ta bouche, ton corps

    Tes craintes, ta jalousie, ton ardeur, ta mauvaise humeur

    Mais la seule personne qui me manque c’est bien toi

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Comme une blessure

    Comme une blessure qui ne veut pas guérir

    Tu m’auras à l’usure des sentiments que tu ne ressens plus

    La vie m’a détruit mais mon amour pour toi était le fruit

    Et tu t’es enfui sans que je comprenne trop pourquoi

    Ton dernier je t’aime  est  encore ancré dans ma mémoire

     

    Comme une blessure qui ne veut pas guérir

    Je m’effondre chaque nuit dans mes larmes et mon désir d’être près de toi

    Et ton  silence m’entraine au fond du désespoir, dans ce tunnel sans fin

    Si seulement un seul mot de toi me redonnerait un peu de joie

    Avais-tu eu seulement un peu d’amour pour moi

    Pourquoi toutes ces années écoulées où tu m’as perdu de vue

     

    Comme une blessure qui ne veut pas guérir

    Pour moi il n’existe plus d’avenir sans t’appartenir

    Les heures et les jours sont moroses depuis qu’à fané la rose

    La rose que tu m’avais offerte par amour que je pensais durer toujours

    Tu as été tout mon bonheur mais aussi tout mon malheur

    Tu resteras  pourtant toujours dans mon cœur qui au fil des jours se meure

     

    Comme une blessure qui ne veut pas guérir

    Toi seul peux encore me faire sourire

    Une simple déclaration dans le feu de l’action

    Je voudrais encore tant te revoir et ne pas te décevoir

    Redonne moi encore la chance, redonne-moi  encore l’espérance

    Le temps d’un dernier baiser et que tu puisses encore m’enlacer

    La dernière fois, tu m’as dit non, aurais-tu eu  peur de m’aimer encore

    Quand tu m’as laissé dans l’abandon  

     

     

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Si j'ai froid

    Si j’ai froid

    C’est que mon cœur blessé saigne

    Si j’ai froid

    C’est que le soleil c’est éteint dans mes yeux

    Mon amour où es-tu ? Quelques part mon bébé, qu’est-ce que je peux t’aimer

    Si mes larmes coulent c’est que tu n’as plus voulu de moi

     

    Si j’ai froid

    Sans ton corps qui me réchauffe tout contre moi

    Si j’ai froid

    Oui si j’ai froid c’est que tes mains caressent une autre que moi

    Dans tes rêves tu t’évades mais reviens vers moi

    Je t’en supplie ne fuis donc pas ce que tu sais déjà

     

    Si j’ai froid

    Mon amour ouvre les yeux sur notre vie à deux

    Parce que c’est toi, je laisserais tout derrière moi

    Fait-moi revivre l’été en Hiver, vers toi je reviendrais

    Si j’ai froid

    Ne me laisse pas mourir dans le fond d’un verre

    Brise la glace, laisse-moi une place

     

    Et si le temps à tout effacé, tout abîmé

    Pourras-tu me pardonner de t’avoir trop accaparé

    De mes mots, de mes paroles qui t’on fait fuir

    Je voudrais tout reconstruire pour un plus bel avenir

    Oui si j’ai froid, mon chéri si j’ai froid

     

    Ma vie est entre tes doigts

    Ne me laisse plus avoir froid, j’ai soif de toi

    Réchauffe moi, mon cœur bat encore au ralenti

    J’ai froid mon amour, j’ai froid

    Fait moi fondre tout contre toi

    Et plus jamais je ne douterais de ce que tu ressentais pour moi

     

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
SCRIPT 2: