•  

      

     

    Hommage aux victimes et familles

    du terrible accident de car.Tragédie

     

     

    Tragédie

    Peut-on faire une poésie sur de telle circonstance

    Voyage d’un jour, voyage sans retour

    Voyage des anciens, accident du destin

    Triste fin sur la route de Puisseguin

     

    Tragédie

    La France et pays avoisinant sont en deuils

    Que de larmes couleront sur ces cercueils

    Mots de réconforts aux familles et proches

    Gerbes de fleurs sur ces âmes voyageuses

     

    Tragédie

    Papa chauffeur et petit garçon meurt

    Une route étroite et glissante par temps de pluie

    Face à un camion en détresse

    Un coup de frein, en instant plus rien.

     

    Tragédie, tragédie …

    Le Véhicule s’embrase

    Des corps calcinés, des personnes qu’on a aimées

    Secours arrivés, on tout essayé, leurs figures restent affligées

    Minute de silence, pensée et bougie allumé

    Un drame que l’on ne pourra oublier

    ©Christiane

    Tragédie

    Clic pour vérifier

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

      

     

    Gagner ou perdre n’a plus de sens, si nous courons après le temps

    Laissons écouler les heures à la recherche du bonheur

    Une raison de vivre, une raison d’aimer, une raison de partir

    Je m’enfonce dans mes souvenirs dans mes délires

     

    A quoi rêvais-je ?

    d’amour et d’eau fraîche

    Sous un ciel bleu mais pas en Ardèche

    Ma bouche est encore un peu sèche

    Mais mon esprit est limpide comme  l’eau de la source

     

    Des phrases à en perdre la tête

    Une envolée de mots qui se mêle à l’univers

    Je bois un verre pour composer deux vers

    Couchée sur un espace vert en lisant Prévert

     

    J’ai beau chercher à composer des acrostiches

    Dans mes écrits jamais je ne triche,

    mon vocabulaire est simple et n’est pas riche

    Poésie n’est pas donnée, si l’esprit est embrouillé

     

     

    Fermer les yeux et s’étendre pour mieux entendre

    Nos pensées et les voir danser sur le papier

    Se laisser bercer par une mélodie et rêver pour qu’elle prenne vie

    Histoire d’amour ou d’amitié qui enflamme le cœur

     

    Il n’y a qu’un endroit où je peux encore sourire

    Un endroit où je pourrais enfin mourir

    Notre histoire n’aurait jamais dû finir

    C’est sur ce dernier mot aimer, que je laisse mon dernier soupir.

    ©Christiane

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

     

    La tendresse

     

    Comportement d’un moment, juste d’un instant

    Douceur extrême pour celui et celle que l’on aime

    Une attention rendue pour une personne croisée dans la rue

    Un écrit, un mot de réconfort, des mots d’amour

    Une caresse, une sensation de bien être

    Une étreinte, une chaleur de bonheur

     

    La tendresse

     

    Un enfant embrassant son aïeul

    Un cœur qui s’enflamme pour une femme

    Deux mains qui s’enlacent et les yeux face à face

    Un recueillement près d’un ami malade

    Des instants uniques et magiques

    Un baiser si doux sur ta joue, sur ta bouche

     

    La tendresse

     

    C’est pouvoir vieillir dans une éternelle jeunesse

    C’est un sourire sur tes lèvres que j’espère

    La tendresse c’est une chanson que l’on fredonne en diapason

    C’est de me sentir bien contre toi sous ton toit

    C’est de t’accepter tout entier, de t’aimer

    La tendresse c’est la sagesse pour des êtres en quête d’amour

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

     

     

     

      

     

     

     

    Tourbillon d'automne

     

    Tourbillon d’automne

     

    Alors que la pluie tombe et que le souffle du vent emporte mes souvenirs

    Une tempête traverse ma vie, sur cette feuille je t’écris

    Des mots, des phrases tourbillonnent en tête

    Tout se mélange et rien ne s’arrête

    Amour, amitié, souffrance, société…

    Et toi et moi, une passion, un amour

     

    Assoiffée d’envies, de désirs voulant te faire jouir

    Un sourire sur ton visage me fait rougir de plaisir.

    Femme chatte et femme tigresse

    Câline, féline je me frotte et griffe

    J’absorbe et m’enivre de ton parfum

    Sous ton emprise je résiste

     

    Ouragan de nos corps dessus les draps

    Souffle court je me bats entre tes bras.

    Nos étreintes se font humides

    Extase de tes caresses

    Épanouie tu es mon homme de mes nuits

    Sur l’oreiller enfin je m’endormi.

     

    Heures passées à t’aimer

    Voyage turbulent comme le vent

    Je me réveille doucement

    Le silence de ma chambre, le lit est vide

    Tu n’y es pas, tu es resté là-bas

    Dans le tourbillon de mes pensées tu es la tempête de mes rêves

     

    ©Christiane

     

     

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Prends ma main

    Regarde-moi dans les yeux

    Si tu m’aimes comme je t’aime, dis le moi maintenant

    Rien n’est plus spécial que toi et moi

    Je suis bien quand tes bras m’entourent

    Ton cœur bat au diapason du mien

    Mon aimé contre toi, je m’endors

     

    Je voudrais que le temps s’arrête

    Que ton souffle sur mon cou me caresse

    Tu es si spécial, mon idéal

    T’aimer toujours jusqu’à la fin de mes jours

    De l’aurore à la nuit à l’infini

    Mes lèvres pleins de fièvre se poseront sur les tiennes

    J’attends seulement que tu reviennes

     

    Prends ma main

    Dans mes rêves l’été reviens

    Le ciel brille et scintille

    Milliers d’étoiles et mon corps se dévoile

    Ingénue de sentiments que je ressens

    Tes yeux me déshabillent et mon corps s’en défend

    Prenant tes mains, je les poses sur mes seins et elles descendent jusqu’à mes reins

     

    Dans le feu de la passion, j’ai perdu la raison

    Ai voulu tout quitté rien que pour t’aimer

    Partagé ta vie, chaque minute, chaque seconde

    Tous deux amoureux, nous aurions été heureux

    Mais l’amour impossible m’a laissé dans le vide

    Tombée le cœur blessé, me suis tout simplement réveillé

    Ma main dans la tienne, mon rêve en attendant que tu reviennes  

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

      

     

     

     


     

    Voici le mois de Mai

    Premier jour  qui au réveil présente un brin ou quelques brins dans nos jardins

    Petites clochettes à l’arôme unique  que notre nez renifle

    Signe de bonheur, on l’offre avec notre cœur

    Offrez  s’en à votre maman, vos proches, amies

    Un brin ou plusieurs à votre tendre  et moitié qui partage votre vie

    L’important est le geste sans demander vos restes

    Petite fleur au charme du mois de mai

    Faîtes que l’on ne vous oublie jamais pour semer dans les cœurs

    De la tendresse et du bonheur

    Dans les bois vôtre senteur vous amène les promeneurs

    Un brin ou plusieurs brins

    On vous en  offre dans plusieurs mains

    Joli mois de Mai qui commence par le Muguet

    Que tu sois un symbole pour certains

    Qu’est que je t’aime quand j’en reçois entre mes mains.

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
SCRIPT 2: