• Et je me souviens ...

     

      

     

    Ce fut une nuit où tu m’avais dit

    j’ai envie de toi, déshabille-toi

    j’ai préféré que tu le fasses avec plus d’audace

    avec tendresse comme une douce caresse

     

     

    Je me souviens sous cette nuit étoilée

    où tu m’as aimé et tant désiré

    Je me souviens de ce jour radieux

    ou nos corps se fiancent et dansent

     

     

    Une mélodie d’ambiance

    qui nous a mis en transe

    me donnant confiance

    et encore ce soir j’y pense et souvent j’y re pense

     

     

    Que ce désir charnel pour toi je sois la plus belle

    que notre aventure soit-elle unique et magique

    si tu étais seulement là tout près de moi

    mes rêves ne se perdraient pas dans l’univers

     

     

    Tous les soirs je t’attendais et tu ne venais pas

    toute seule dans ma chambre et toi tu étais là-bas

    sous mon déshabillé de satin je ressentais tes mains

    c’était juste une illusion du feu de la passion

     

     

    Si seulement tu m’entendais, si tu me voyais

    que ferais-tu de mon amour, le prendrais-tu en retour

    referais-tu les mêmes gestes, me dirais-tu les mêmes mots

    Et ce soir je suis seule, et je parle comme si tu étais là

     

     

    Une feuille et une plume devant moi

    des mots qui s’adressent à toi

    des envies à ne plus en finir

    qui m’enflamment comme si je serais ta femme

     

     

    L’amour a un cœur et une âme

    et les yeux mi-clos j’entrevois à chaque fois ton visage

    et ton corps qui se penche sur moi et me touche

    et ta bouche qui se mêle à la mienne

     

     

    Le temps n’effacera pas mon amour

    mais tu n’es pas là ,moi ici et toi là-bas

    Tu fais partie de mes souvenirs

    l’espoir serait un jour à te revoir

     

     

    Je me souviens de nous deux

    de notre love story

    aujourd’hui je m’ennuie et malgré tout je souris

    je vis ou survie, et me plonge dans la poésie

     

     

    Aimer sans jamais t’oublier

    te désirer à toujours te caresser

    t’imaginer avec passion

    t’aimer et te sentir au moindre de mes soupirs

     

    ©Christiane

     

     

    Clic pour vérifier
    « Ô ma belle Provence Peut-être trop naïve »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :