• Johnny Hallyday né Jean-Philippe Smet 

    né le 15 Juin 1943  à Paris

    Décédé le  6 Décembre 2017 

    à  Marnes-la-Coquette


     

    Hommage à Johnny Hallyday

      

    Vivant tu le seras toujours

    Dans mon cœur et ma mémoire

    Ta renommée fait ta grandeur

    Et ton nom remplit d’étoiles

    Etincelleras  toujours mon ciel

     

    Toi l’idole de toutes les générations

    Tel un bolide et toujours solide

    Tu nous as comblés de tes chansons

    Non tu n’es pas mort

    Car une légende ne meurt pas

     

    Toi Johnny, tu es en nous

    Tu ne resteras jamais dans l’oubli

    Même au paradis

    Tu feras et déchaînera les anges

    Et fera toujours briller le soleil

     

    Vivant tu le seras toujours

    Dans mon cœur et ma mémoire

    Ta renommée fait ta grandeur

    Et ton nom remplit d’étoiles

    Etincelleras  toujours mon ciel

     

    Tu es la star du ciel

    Et le père tout puissant

    Qui aime sa femme et ses enfants

    Entouré d’amis tu ne resteras jamais dans l’oubli

    Johnny tu n’es pas mort tu es restez vivant

     

    ©Christiane

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  
      

     

     

    Ressens-tu cette odeur qui parfume la maison

    C’est le sapin que nous avons placé ce matin

    J’en reviens à la nature, abandon de l’artificiel

    Là dans le coin de la pièce pour ces jours de fêtes

    Tu resplendiras pour la joie de tous

    Et tu illumineras notre soirée de Noël

     

     

    Je t’ai choisi tout doux

    Car tes aiguilles ne piquent presque pas

    Tu es pourtant si délicat qu’un rien t’habille

    Bientôt de petites garnitures autour de toi

    Boules et guirlandes soyeuses et lumineuses

    C’est certains tu nous apporteras de la joie

     

    Ô mon beau sapin

    Qu’entonne déjà les enfants

    Roi des forêts

    Que chantonnent les parents

    Suivront les anges de nos campagnes

    Pour finir la douce nuit

     

    On te préservera dans ta motte

    Dans un grand bac de terre

    Pour te faire revivre de plus belle

    Pour ces fêtes que voilà

    Bientôt père Noël sera là

    Et des cadeaux pleins ses bras, pour toi, toi et toi

     

    Ô mon beau sapin

    Qu’entonne déjà les enfants

    Roi des forêts

    Que chantonnent les parents

    Suivront les anges de nos campagnes

    Pour finir la douce nuit

     

     

    Qu’est-ce que j’aime ton chapeau

    Ton étoile qui pointe tout là-haut

    C’est l’esprit de famille que tu portes

    Et l’esprit de nos chers disparus

    Que tu fais briller sous l’ambiance

    Qui nous honore de leurs présences

     

    Noël, Noël tu seras bientôt là

    Que c’est bon de te revoir

    De t’avoir attendu pendant tous ces mois

    Père Noël encore j’y crois

    Repas, chants, et joies autour de toi

    Vive Noël, vive toi sous mon toit

     

    ©Christiane

     

     

           

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Voici le temps des citrouilles

    Petits et grands se barbouillent

    Pour s’amuser et foutre la trouille

    Maquillages de l’horreur qui cause frayeur

    Le soir venu, ils sortent en bande

    Sonnent aux portes et quémandent

    Bonbons, friandises apaisent leur gourmandise

     

    Se faire peur et en rire

    Se rassure de leurs phobies

    La peur des fantômes, des sorcières et des monstres

    A leur tour de faire trembler le monde

    Mauvais sorts sur les radins

    Et Halloween  s’en revient

    Avec Vampires et Zombies

     

    Paniers remplis

    Sous la lueur de la bougie de leur citrouille

    Ils rentrent bien vite dans leurs repères

    Pas le temps de ranger au placard la peur de leur cauchemar

    Que dans la pièce, des craquements et bruits étranges se font entendre

    C’est Stanislas, leur chien qui vient de voler et craque les biscuits

     

    Bouh … Houuuu  se fait  entendre

    Dans le noir les enfants se cachent et persiste à se faire peur

    Raconte des histoires de spectres et de manoir

    De monstres et d’horribles personnages aux allures effrayantes

    La soirée se termine le ventre remplit et l’esprit assouvit

    D’un moment de frayeurs et de délires sous l’emprise des revenants d’Halloween

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

     

      

     

     

     

     

    Y’avait de l’ivresse

    Dans notre amour de jeunesse

    Reste plus qu’en nous que de la tendresse

    Dans nos années de vieillesse

    Quelques baisers, quelques caresses

    Et dans nos yeux pleins de délicatesse

     

    Dans les petits bals, dans les guinguettes

    Où l’on poussait la chansonnette

    Je t’ai remarqué et t’ai invité

    Nous valsions sur un air de musette

    On osait tout, on n’osait rien

    C’était si bien à St Germain

     

    Y’avait de l’ivresse

    Dans notre amour de jeunesse

    Reste plus qu’en nous que de la tendresse

    Dans nos années de vieillesse

    Quelques baisers, quelques caresses

    Et dans nos yeux pleins de délicatesse

     

    Nos souvenirs sont des trésors

    On est dans l’âge d’or

    Tu es dans mon cœur  à jamais pour la vie

    Tourbillonne dans ma tête

    Cette passion de notre relation

    Et c’est ainsi que nous nous aimons.

     

    Sous tes rides et ton regard

    Il y a notre histoire

    Des joies, des peines qui me ramène

    A t’appeler encore  ma demoiselle

    Te faire de nouveau sourire et rougir

    De mes propos indécents

     

    Y’avait de l’ivresse

    Dans notre amour de jeunesse

    Reste plus qu’en nous que de la tendresse

    Dans nos années de vieillesse

    Quelques baisers, quelques caresses

    Et dans nos yeux pleins de délicatesse

     

    ©Christiane

     

     

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Et toi Manu te met à nu

    Pose ta main sur ta guitare que tu caresses

    Tes doigts glissent sur ce corps qu’est ta femme

    Une mélodie qui respire et que j’admire

    La danse des dauphins c’est ce que j’écoute

     

    Joue … joue donc Manu

    Sur ton instrument du moment

    Sur une musique qui m’inspire

    M’apporte un moment de souffle

    Sur lequel j’écris ce que je ressens

     

    Regarde …Regarde  les flots de l’océan

    Danse les dauphins, sous la caresse de ta main

    Ferme les yeux et écoute

    Les notes se colorent en bleu

    Et rend les gens heureux

     

    Et toi Manu fait danser les dauphins

    Sur ta guitare jusqu’à demain

    Refait revivre en moi  la flamme qui s’éteint

    Sur ton instrument que caresse ta main

    Et m’emporte dans de rêves lointains

     

     

    Joue… Joue donc Manu

    Sur ton instrument du moment

    Sur une musique qui m’inspire

    M’apporte un moment de souffle

    Sur lequel j’écris ce que je ressens

     

    ©Christiane

     

     

    Venez écouter la danse des dauphins 

     ICI

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

      

     

     

     

    V’là s’en vient l’automne

    Pas si monotone, pas si monotone

    Quelques paroles et quelques notes

    Moi  je chantonne moi je chantonne

     

    Feuilles tombant, feuilles tombant

    Emporté par le vent par le vent de Novembre

    Mon amie la pluie effleure mon visage

    Lavant mon passé de mon amour blessé

     

    Je ne rajeunis pas

    Mon cœur se rouille

    Comme la couleur des feuilles mortes

    Et j’attends que tu sonnes à ma porte

     

    V’là s’en vient l’automne

    Pas si monotone, pas si monotone

    Quelques paroles et quelques notes

    Moi  je chantonne moi je chantonne

     

    Cheveux grisonnant

    Les yeux en brumes

    Mon souvenir de toi remplit d’amertume

    Quand tu as fuis mon amour

     

    Et si le vent te fredonne

    Vole s’envolent les feuilles de l’automne

    Ecoute le message de mon cœur

    Reviendras-tu mon amant

     

    V’là s’en vient l’automne

    Pas si monotone, pas si monotone

    Quelques paroles et quelques notes

    Moi  je chantonne moi je chantonne

    Reviendras-tu mon amant

     

    ©Christiane

     

     

     

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
SCRIPT 2: