•  

     

     

     


     

     

    Chemin de vie, d’amour et d’amitié

    Nous sommes bien peu de choses sur terre quelques grains de poussières qui rassemblé en masse, forme tout simplement un être humain.

     

    Humain qui veut bien l’être si dans ce corps, s’assemble un cœur qui vous envoie de la chaleur par le biais de sentiments.

     Si je vous dis que sur mon parcours depuis ma naissance que j’ai reçu des marques d’amour et d’amitié ?

     

    De l’amour j’en ai reçu de mes parents et  beaux-parents,

    De mon mari, de ma fille

    De ma famille tout simplement,

    De mes vraies ami(e)s

     

    Quand je dis vraies ami  (e) s

    Ce sont ceux et celles qui savent être là pour vous

    Quand tout va mal, mais aussi se réjouissent de vôtre bien être de votre bonheur

     

    Puis il y a les autres, ceux qui se disent ami (e )s

    Toutes ces personnes qui montent dans le train de votre vie

    Mais qui plus que souvent descendent dans une gare et qui ne se tracassent plus de vous et vous oublies tout simplement

    Ont les surnommera les éphémères.

     

    Tu peux aller mal physiquement, moralement

    Pas grand monde pour te soutenir et te relever

    Une fois que tu es loin que tu ne peux rien apporter

    Nous sommes comme des pestiférés autant dire que nous sommes rejetés

     

     

    L’humanité, la solidarité

    Se sont juste des mots employés

    Que l’on utilise quand on veut se donner bonne conscience

    Quand on veut aider, assister

    Dans la vraie réalité quand on peut  être présent et donner

     

     

    Parfois on veut bien faire ce qui nous amène aussi

    À déplaire à certain(e)s

       On offre de notre temps souvent à nos dépends.

    On ne s’occupe plus de soi mais des autres

    On se consacre à l’écoute

    On se parle,  on s’écrit

    On se téléphone

    Même si un laps de temps s’écoule

    On est juste là pour elle, pour lui.

     

    Savoir que l’on n’est pas oublié, sentir que l’on est aimé par un petit bonjour, comment vas-tu ? Veux-tu que l’on parle ? Puis-je t’aider éventuellement ?

    Dès lors nous ressentons un bol d’oxygène, on sait que l’on n’est pas seul.

     

    Ça c’est le plus beau  parcours de l’amitié, la vraie.

    Je ne ferais pas l’ange de la bonne parole mais tel est ma façon de voir les choses, je ne suis pas meilleure qu’une autre.

     

    Peut-être que beaucoup d’entre vous

    Avez la même conception que moi de voir les choses

    J’ai essayé plus que souvent d’être là

    Malgré mes peines, mes soucis et ma santé.

    On ne vous demande pas de porter le malheur des autres sur vos épaules, on vous demande juste un peu d’amour et d’amitié

    De la compréhension, de prendre un peu de votre temps de bonheur pour en offrir à ceux et celles qui en ont besoin.

    Penser à soi c’est bien et vous faîtes bien

    Mais penser aux autres c’est encore mieux pour les rendre heureux.

     

    Vivre pour que les autres puissent avoir le courage à continuer à vivre, tendre la main et envoyer de la chaleur de votre cœur  

     

    © Christiane

     

     

     

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

      

    Comme si tu devrais mourir demain

    Montre aux autres que la vie peut être belle

    Elle est remplie d’amour et d’espérance

    Rancœur tu laisseras de côté

    Aimer, donner, pardonner et oublier

    Sera ta liberté de t’en aller en paix.

     

     

    Comme si tu devais mourir demain

    Main dans la main on peut encore changer le monde.

    Libère ton esprit du mal

    Souffrance moral …pas idéal.

    Apprend à respirer, aimer ce n’est pas compliqué

     

     

     

    Comme si tu devrais mourir demain

    Aime-toi et la vie t’aimera

    Commence dès aujourd’hui  et tu verras

    L’oxygène sera en toi  et tu avanceras d’un pas

     

     

    Comme si tu devais mourir demain

    Laisse derrière tous tes chagrins

     

    Pense au chemin qui s’ouvrira

    Qui te tendra les bras.

     

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

      

    Chante la vie , chante l'amour

     

    Si douce mélodie que ton amour tu me donne

    De ta tendresse de ta main qui me caresse.

    Passe les jours ou chante mon cœur  d’un tel bonheur.

    Je rêve de toi, t’es si loin et si près à la fois

    Instant d’intimité dans la nuit qui me poursuit

    Je vois tes yeux me dévorant d’un désir ardent.

     

    Chante la vie, chante l’amour

    De ton cœur j’en ai fait le tour

    Brûle en moi cette braise

    Que tes sentiments me laissent

     

    Enivre-moi de tes mots, de tes chansons

    Donne-moi des frissons tels un tourbillon

    Emporte-moi, je suis folle de toi.

    Je suis papillon qui se pose sur ta maison

    Je serais là à ton réveil t’enveloppant de mes ailes

    Pêle- Mêle nos corps s’enchaînent

     

    Chante la vie, chante l’amour

    De ton cœur j’en ai fait le tour

    Toi mon petit troubadour

    Que mon cœur bat tambour

     

    Encore une journée qui s’achève

    Sur ton corps en fièvre Je voudrais poser mes lèvres

    Je ne peux me sevrer du mot aimer

    Quand tu es là et pense à moi mon cœur chavire

    Tu es le marin qui navigue sur mon sein

    Aime moi jusqu’au matin

     

    Chante la vie, chante l’amour

    De ton cœur j’en ai fait le tour

    De ta chanson vit en moi cette passion

    Je t’aime, tu m’aimes on en a de la veine

     

     

    Toi et moi on est bien les mêmes

    Et si on ne loge à la même enseigne

    Que nos deux vies sont un peu bohême

    On forme malgré tout un tandem

    Car jamais notre amour hiberne

    L’amour avec toi c’est au quotidien

     

    ©Christiane

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

      

     

     

    Alors regarde

     

    Les regrets du passé de celui qui t’a aimé

    Tu ne peux l’oublier, ton cœur est brisé.

    Tu te promenais à travers champs

    Les cheveux dans le vent

    Ton regard le cherchant

    Oui ton amant

     

     

    Chante  ta détresse

    Chante ta tendresse

    Toi sa maîtresse  touche son cœur

    Apporte-lui un peu de ce bonheur

     

     

    Les jours passent et jamais tu  ne te lasses

    De ses baisers enflammés

    De ses mains sur tes seins

    T’en veux encore et encore

     

     

    Il est temps pour toi de partir

    Un regard, un sourire

    Sentir encore son corps

    Encore et encore

    Le train rentre en gare

    Tes yeux deviennent brouillard

    Chante ta détresse

    Chante ta tendresse

    Toi sa maîtresse

    Voilà où ça te blesse.

     

     

    ©Christiane

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
SCRIPT 2: