•  

      

     

     

    Je suis femme et libre

    je ne suis pas à vendre

    nul homme n’a droit à me prendre de force

    J’ai droit au respect et ai le droit à décider

     

     

    Je suis la femme nourricière

    la dame qui pourrait être votre mère

    je ne suis pas votre esclave

    je ne suis pas un objet que l’on utilise et que l’on jette

     

     

    femmes du monde entier

    à la peau de couleurs

    qu’importe notre éthique

    nous serons toujours les génitrices et protectrices

     

     

    Hommes, prenez garde à vous

    nous sommes femmes fortes et combattantes

    plus jamais nous nous tairons, et toujours nous nous défendrons

    Nous ne serons jamais femmes soumises de vos attaques, de vos viols, de vos fantasmes

     

     

    à vous les guerriers qui violer les femmes, leur faisant subir la honte

    à vous qui les mutiler et les battez, vous devriez mieux de vous branler

    leur corps sont les leurs, et si ce serait votre sœur ou votre mère qui subiraient cette galère

    Seriez-vous encore si fier d’être le frère, le fils ou le père de l’enfant qui va naître

     

     

    Et toi, qui me dévisage dans la rue

    lorsque je passe légèrement vêtue

    pour qui te prends-tu, avec tes sifflements et des mots vulgaires

    je ne suis pas un animal que l’on traque, je suis libre de mes actes

     

     

    Prends garde je me sens la grenade

    qui va exploser du regard quand je suis en pétard

    Prends garde je déteste les charognards

    y a le droit des femmes et fière, je le proclame, je vous condamne

     

     

    Ce que fut jadis n’existe plus

    les femmes se sont libérées depuis bien des années

    les femmes que vous respecterez celle-là vous pourrez les aimer

    Arrêtez donc vos préjugés, car les femmes ont des vertus que vous n’avez plus

     

     

    les 7 vertus chez les femmes les connaissez-vous

    je vais vous les citer, à tous les septiques ,cela vous fera méditer

    La justice est universelle et unanime

    La persévérance, la charité, la tempérance, l’espérance, la foi et la prudence

     

     

    La femme est libérée et a aussi le droit de décider, de politiser.

    Que ce soit en amour ,en amitié, vous devez la respecter

    les femmes ont droit d’aimer , de prier, de travailler

    de se vêtir comme elles l’entendent, elles ont droit à se défendre

     

    ©Christiane

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

      

     

     

    La vie est comme des grands coups de poignard

    Tu as des coups de cœur, des coups de bonheur

    des coups de blues, des coups mortels

    Où tu te dis que t’es pas éternel

     

     

    Dans mon cœur de poétesse je m’adresse

    À ceux qui vivent de souvenirs

    des rêves un peu fous, de plaisirs et des soupirs

    La vie m’a donné le mérite d’exister

     

     

    Sur mon visage des sourires et des pleurs

    des expressions de peur

    De l’amour à l’amitié des moments privilégiés

    c’est que la vie m’a apporté

     

     

    Naisse ainsi un jour les fleurs

    qui s’épanouissent lentement

    affrontant les caprices du temps

    Bercée par le soleil jusqu’au retour du printemps

     

     

    J’embrasse avec ardeur les heures du présent

    pour que l’amour fasse battre mon cœur,

    écoute les battements du flux de mon sang

    qui coulent dans mes veines de l’aurore jusqu’au couchant

     

     

    La vie est comme des grands coups de poignard

    Tu as des coups de cœur, des coups de bonheur

    des coups de blues, des coups mortels

    Où tu te dis que t’es pas éternel

     

     

    Je vis et chéris avec ces émotions

    entre les chimères et la raison

    je contracte ce noble hymen comme l’encre sur le papier

    ces quelques proses explosent en symbiose

     

     

    Coups de vie, coups d’amour, coups de folies

    coups de soleil qui rougit ma peau

    coups de cœur sur le bonheur et tes yeux

    coups fatals ceux de mes funérailles

     

     

    ©Christiane

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

      

     

    Je te ferais voir en couleurs l’aspect d’une vie meilleur

    donnerait de la lumière pour que tu n’aies pas peur

    je serais l’artiste qui mettra une empreinte

    en caressant doucement ton cœur

     

     

    Sur ma toile je te dessinerais et coloriserais

    la femme que tu voudrais, la femme que tu espérais

    elle sera femme arc-en-ciel dans le bleu du ciel

    Sexy et excitante prenant la pose sur fond rose

     

     

    Je suis artiste, créatrice et poète

    un peu romancière dans mon univers

    je te ferais voyager sur la pointe de ma planète

    mélangerait les couleurs de ta vie sur ma palette

     

     

    Le noir ou le bleu serait pour mon poème

    des pointes d’or sur le contour de ton corps

    Pour que mes doigts ramassent cette richesse

    de l’amour que tu me donnes brille encore

     

     

    Et ce panaché que mon pinceau dépose

    sont nos émotions suivant les jours

    Toutes ces nuances que je te propose

    c’est pour coloriser tes journées moroses

     

     

    Si mon poème et mon œuvre illumine ta journée

    que ton désir augmente l’intensité à admirer ce que je suis

    ton sentiment indicible ne puisse s’exprimer dans tes yeux

    je suis certaine que ta plume prendra la relève

     

     

    les mots sont si beaux en couleurs

    quand tu les déposes sur mes lèvres

    et que sur mon chevalet moi y dépose les contours

    d’un roman d’amour pour que jamais il ne s’achève

     

     

    L’art de l’amour est de reconnaître

    ce que le bonheur nous apporte en peignant la vie en rose

    D’utiliser le plus possible des couleurs vives à des fins positives

    pour qu’en symbiose deux êtres puissent s’aimer et vivre sous un bel horizon bleu

     

     

    Laisse-moi te dessiner, te peindre

    te colorer, t’inventer et composer

    la plus belle fresque que l’amour que tu puisses visionner

    je suis l’artiste multicolore de mes toiles et de mes écrits

     

     

    Et si je vis c’est pour toi et par toi

    je suis nature et parfois surréaliste

    mais mon pinceau et ma plume est toujours en piste

    Mes petits doigts posés sur le manche du pinceau ou du stylo

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire

  •  

     

    Jamais aucun regard ne m’avait troublée autant

    cela semble bizarre je me suis arrêtée dans le temps

    il aura fallu que quelques mots pour que tu me devines

    Pour que tant d’amour j’emmagasine

     

     

    Comme une mélodie qui fut la nôtre

    sur quelques notes mon cœur accroché au tien

    je t’ai aimé au fil des jours sur un air de velours

    laissant vibrer mes émotions dans des instants de passion

     

     

    Jamais j’aurais pensé comme une vague à l’infini

    je serais revenue chez toi pour un nouveau départ

    Faire un si long voyage pour me fondre dans tes bras

    et caresser ton beau visage sans aucune ride malgré ton âge

     

     

    Je n’ai plus rien qui me retienne pour savoir jusqu’où j’irais

    Pour que tu me prennes comme je suis

    petite fille et moitié femme, aux rêves un peu fous

    me laissant embarquer dans une aventure à censure

     

     

    Si aujourd’hui je brise le silence

    peut-être ai-je mauvaise conscience

    pourtant quoi de plus beau d’aimer quand la vie n’est que souffrance

    j’aurai tout donné pour pouvoir chez toi rester

     

     

    Jamais j’aurais pensé que le bonheur puisse exister

    que celui que tu m’as donné aujourd’hui c’est effacé

    pour ne laisser que des souvenirs à ne plus finir

    et que mes yeux levés au ciel nous deux ce fut ce vol de tourterelles

     

     

    Il n’est jamais trop tôt, pour rattraper les retards

    que ma poésie et mon amour sont dans mes mots

    que je t’avoue et crie bien haut

    c’est pour toi que j’ai composé pour que tu ne puisses jamais m’oublier

     

     

    Je ne sais pas où ce que j’irais sur la trace de tes pas

    si mon avenir aurait été avec toi, rien n’aurait été pareil

    Si jamais de où tu es tu t’ennuies

    fais-moi un signe et je viendrais

     

     

    Je jetterai les clefs de mon passé

    rien que pour toi pour venir t’aimer

    pour venir t’embrasser et te dire

    que malgré toutes ces années rien n’a changé.

     

    ©Christiane

     

    Clic pour vérifier

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  


     

    Peut-être ai-je été trop naïve

    À croire que tu m’aimais

    Peut-être trop émotive et le cœur en dérive

    voilà ce qu’il arrive quand tu me disais…

     

     

    vis ta vie et moi la mienne

    Prends ce qui vient quoi qu’il advienne

    laisse le présent faire son temps

    en cet instant aimons-nous sur le moment

     

     

    Je me suis perdue dans un rêve

    et t’ait trouvé sur mon chemin

    Me suis noyée dans tes beaux yeux

    pour teindre mes journées en bleu

     

     

    Le soleil resplendissait dans le ciel

    et garnissait les champs d’un jaune miel

    J’espérais être celle qui te ferait oublier tes peines

    juste un instant en t’embrassant

     

     

    pas de promesses juste des caresses

    et profiter d’être juste amant

    une aventure sans rature aussi belle que la nature

    j’aurais voulu que cela dure, et tu m’as dit avec certitude

     

     

    vis ta vie et moi la mienne

    Prends ce qui vient quoi qu’il advienne

    laisse le présent faire son temps

    en cet instant aimons-nous sur le moment

     

     

    Doucement les années se sont écoulées sans jamais cesser de t’aimer

    chaque jour, j’attendais ton appel ,ô toi mon bel amour

    sur l’ordinateur je me connectais avec impatience

    sur Messagerie virtuelle tu apparaissais et on se parlait

     

     

    Je laissais planer mes doutes alors que sans aucun doute

    si tu ne m’avais pas aimé jamais on se serait rencontré

    y avait aucun ombrage, même pas la différence d’âge

    la seule ombre qui me faisait pleurer c’est d’être séparé en attendant l’été

     

     

    Peut-être ai-je été trop naïve

    À croire que tu m’aimais

    Peut-être trop émotive et le cœur en dérive

    voilà ce qu’il arrive quand tu me disais…

     

     

    vis ta vie et moi la mienne

    Prends ce qui vient quoi qu’il advienne

    laisse le présent faire son temps

    en cet instant aimons-nous sur le moment...

     

     

    Oui aimons-nous sur le moment

     

    ©Christiane

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

      

     

    Ce fut une nuit où tu m’avais dit

    j’ai envie de toi, déshabille-toi

    j’ai préféré que tu le fasses avec plus d’audace

    avec tendresse comme une douce caresse

     

     

    Je me souviens sous cette nuit étoilée

    où tu m’as aimé et tant désiré

    Je me souviens de ce jour radieux

    ou nos corps se fiancent et dansent

     

     

    Une mélodie d’ambiance

    qui nous a mis en transe

    me donnant confiance

    et encore ce soir j’y pense et souvent j’y re pense

     

     

    Que ce désir charnel pour toi je sois la plus belle

    que notre aventure soit-elle unique et magique

    si tu étais seulement là tout près de moi

    mes rêves ne se perdraient pas dans l’univers

     

     

    Tous les soirs je t’attendais et tu ne venais pas

    toute seule dans ma chambre et toi tu étais là-bas

    sous mon déshabillé de satin je ressentais tes mains

    c’était juste une illusion du feu de la passion

     

     

    Si seulement tu m’entendais, si tu me voyais

    que ferais-tu de mon amour, le prendrais-tu en retour

    referais-tu les mêmes gestes, me dirais-tu les mêmes mots

    Et ce soir je suis seule, et je parle comme si tu étais là

     

     

    Une feuille et une plume devant moi

    des mots qui s’adressent à toi

    des envies à ne plus en finir

    qui m’enflamment comme si je serais ta femme

     

     

    L’amour a un cœur et une âme

    et les yeux mi-clos j’entrevois à chaque fois ton visage

    et ton corps qui se penche sur moi et me touche

    et ta bouche qui se mêle à la mienne

     

     

    Le temps n’effacera pas mon amour

    mais tu n’es pas là ,moi ici et toi là-bas

    Tu fais partie de mes souvenirs

    l’espoir serait un jour à te revoir

     

     

    Je me souviens de nous deux

    de notre love story

    aujourd’hui je m’ennuie et malgré tout je souris

    je vis ou survie, et me plonge dans la poésie

     

     

    Aimer sans jamais t’oublier

    te désirer à toujours te caresser

    t’imaginer avec passion

    t’aimer et te sentir au moindre de mes soupirs

     

    ©Christiane

     

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique