•  

     

     

    D’aller là-bas vivre ensemble!

    Au pays qui te ressemble!

    Le soleil dans les yeux

    le ciel n’a jamais été si bleu

     

    Toi l’homme au cœur de sable

    mes journées sont interminables

    quand je pense à toi mon cœur

    je ne vois passer les heures

     

    et je m’enfuis vers ton pays

    toi qui m’as accueilli chéri

    des moments si tendres et doux

    au Sud-ouest du Poitou

     

    D’aller là-bas vivre ensemble!

    Au pays qui te ressemble!

    Le soleil dans les yeux

    le ciel n’a jamais été si bleu

     

    De toi je suis devenue folle

    à t’aimer, à en souffrir

    même parfois à en mourir

    rêvant d’un bel avenir à ne jamais finir

     

    Depuis que nos chemins se sont croisés

    je n’ai jamais cessé de t’aimer

    tu es l’oxygène de ma vie

    mon éternel été qui réchauffe mes hivers

     

    Qu’est-ce qu’il me reste de toi aujourd’hui

    de merveilleux souvenirs de nos caresses de nos envies

    des instants précieux passé à deux

    de baisers, de regards amoureux

     

    D’aller là-bas vivre ensemble!

    Au pays qui te ressemble!

    Le soleil dans les yeux

    le ciel n’a jamais été si bleu

     

    D’aller là-bas vivre ensemble!

    Au pays qui te ressemble

    ce fut la providence, une expérience

    d’apprendre l’amour en symbiose

    ce fut la plus belle chose… bien plus belle que la rose

     

    Aujourd’hui encore je regarde le soleil

    et la nuit les étoiles dans le ciel

    et je compose sous la lueur de la lune

    leur clarté me guide toujours vers le mot aimer

     

    ©Christiane

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

    Alors que l’amour naissant au printemps

    à laisser trace en mon cœur des couleurs

    s’en vient la danse de la pluie de l’automne

    et le vent transportant les feuilles mortes

     

     

    C’est la saison aux couleurs chatoyantes

    qui dans mon antre rallume les désirs et d’éternels soupirs

    un rendez-vous caché que toi seul connaît

    et où tes mains se laissent vagabonder

     

     

    De septembre à novembre loin de l’hiver de décembre

    l’automne vient nous chercher par la main

    ce climat romanesque laisse tes baisers se poser sur ma bouche

    et laisse nos corps qui s’empressent à s’agiter à nous aimer

     

     

    Et je laisse tomber les dentelles de l’été

    et m’enveloppe de tes bras sous les draps

    laissant chanter mes gémissements dans le creux de ton oreille

    un fou tourbillon passionnel de nos envies charnels

     

     

    Une femme sans amant est une rose qui se fane

    Et je suis la fleur qui s’épanouit dans le fond de ton âme

    Tu m’imagines et je le devine très câline

    Nous sommes les machines silencieuses du temps, au cœur battant

     

     

    Je suis à l’aurore, ta lumière divine et tu me souris

    Et je ne pense plus à l’automne comme une saison morte

    tu es l’amour de ma vie et laisse mon passé à l’oubli

    je suis le présent et profite de ces instants sublimes

     

     

     

    Je n’ai plus vingt ans, pas encore à l’automne de mes cheveux gris

    je prendrais encore ta main un moment et pour longtemps

    te ferait encore rêver et caresser mon corps

    mon visage frôlant le tien t’enivrant de parfum

     

     

    Laissons s’endormir nos pensées monotones

    et refaisons refleurir notre liaison en automne

    Laissons le soleil percé le brouillard

    Faisant de notre escapade un éternel voyage

     

    ©Christiane

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Je jongle avec les mots

    des plus tendre et osés ,au plus beau

    Amour toujours au rendez-vous

    une pirouette sur les plus doux

     

     

    Je danse avec les mots

    les fais valser pour bien les rimer

    Je les habille de Tulle et de dentelles

    Légèreté et Transparence avec beaucoup de romance

     

     

    Un peu de vocabulaire tiré du dictionnaire

    avec de la grammaire me voilà à composer

    Des expressions pour embellir la diction

    Je suis une addict du français avec quelques mots d’anglais

     

     

    Je t’aime se dit I love you

    Et si tu aimes, j’aime aussi

    Les lettres de l’alphabet ne sont pas un secret

    Elles se marient bien avec la poésie

     

     

    Je Jongle avec les mots comme mon ami Pierrot

    La lune souvent m’inspire et guide ma main à la plume

    Sur une musique de Blues ou de Jazz

    Je danse avec les phrases moi la petite Liégeoise

     

     

    Je suis le clown sur la piste blanche

    J’envoie en l’air des mots tiré de littéraires

    Des mots tendres, des mots tristes

    des mots révolutionnaires un peu patibulaire

     

     

    Je Jongle et danse avec tous

    je suis acrobate et pause mes pattes, certaines de mes rimes vous épatent

    Éclatent alors vos sourires, vos soupirs et désirs

    pour mon plus grand plaisir , j’adore pour cela d’écrire

     

    ©Christiane

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  

      

     

     

     

    Je remplirai vos cœurs, je remplirai vos vies. De mille couleurs.

    Je tendrai dans le ciel l’irisé de celui ou celle que j’aime

    le rouge pour l’amour et le cœur ,

    l’orangé pour les fleurs, le vert pour l’espoir

    le bleu pour la mer et le ciel, indigo pour la pluie et la venue du printemps

    Je remplirai vos vies de belles couleurs

     

     


    Par mes flux divines que je dessines

    au-dessus de vos amours coquines, un apport de bonheur te fait un signe

    mon orientation qu’importe sera-t-elle, mon sentiment aura des couleurs

    Être androgyne est pour le mouvement pas spécialement sexo-romantique

    Moi je suis plutôt hétéro mais respecte le choix de leur ego

    j’ai des amours fraternels que cela soit pour lui ou pour elle

     

     

    Dans mes rêves je suis la femme arc-en-ciel

    qui bénit ce qu’elle touche par mes mots

    qui guérit avec tendresse les âmes en détresse

    de ce que la vie a noirci et qui vous blesse

    Je repeindrai votre présent et votre avenir aux couleurs du désir

    Je remplirai vos vies d’un champs de fleurs

     

     

    Je remplirai vos cœurs, je remplirai vos vies. De mille couleurs.

    Je tendrai dans le ciel l’irisé de celui ou celle que j’aime 

    le rouge pour l’amour et le cœur , 

    l’orangé pour les fleurs, le vert pour l’espoir

    le bleu pour la mer et le ciel, indigo pour la pluie et la venue du printemps

     

     

    Qui dans le ciel n’a pas vu l’arc multicolore

    qui unit deux êtres du bout du monde

    qui n’a pas traversé ce pont de ruban

    dans un élan glorieux vers son amoureux

    rien n’est plus beau que les couleurs de l’amour

    Qui entoure les hommes et les femmes et y dépose un baiser

     

     

    Aimer c’est comme un arc-en-ciel

    qui joue entre la pluie et le soleil

    qui laisse des instants de fraîcheurs

    dans la braise de corps en chaleur

    l’humanité laisse trop souvent des préjugés et fait des erreurs

    alors qu’assembler les couleurs nous rendrait plus heureux

      

    ©Christiane

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

     

     

    Et je m’enfuis de ce qui m’a fait souffrir

    du passé où je t’ai aimé

    A présent que je suis seule

    À qui dire ce que je ressens, ce que je ressens

     

     

    Pourquoi mentir de mes souvenirs j’en ai tant

    Des instants de bonheur, je les garde dans mon cœur

    À qui dire mon manque de toi

    Puisque tu n’es plus là

     

     

    Et tous les jours je me dis

    que la vie n’est pas finie

    qu’il existe encore de l’amour

    pour te revoir un jour

     

     

    et si mes larmes étaient gouttes de pluie

    j’inonderai mes poésies

    de sentiments aux odeurs romantiques

    de toi et moi dans une danse érotique

     

     

    À qui dire tout cela

    ce que mes cris et mes s.o.s dans mes moments de détresses

    à mes proses qui se métamorphosent et parfois je l’ose

    de ce trop plein d’amour qui se meurt dans mes mots

     

     

    Mon affection tu l’as conquis

    et mes pulsions sont devenues sensations

    je me suis imprégnée de ton parfum

    et mes sens ont développé un amour intense

     

     

    À qui dire tous mes secrets

    moi la femme libérée je t’ai aimé

    Et je m’incline à ton envol

    car moi aussi seule je vole

     

     

    Je traverse les temps, je traverse l’amour

    j’écoute le vent, j’écoute mon cœur

    Dis-lui l’amour que j’ai pour lui

    quand mes poèmes deviendront célèbres

     

     

    À qui dire tout cela

    Y 'a que ma plume qui crache mes émois

    de cet acharnement à ne pas t’oublier

    puisque mes écrits ne seront jamais édités

    le virtuel au moins restera le témoin de ce que j’ai éprouvé pour toi

     

    ©Christiane

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

      

    Cela y est… Fini les vacances

    Septembre sera là dans peu de temps

    préparatif scolaire dans les chaumières

    Pierre peu réjouit se dit quel galère!

     

    Mais non rassure sa maman

    tu vas retrouver tes copains d’antan

    et de nouveaux amis(e)s pour une année bien remplie

    revoir ton instituteur d’école ou une nouvelle institutrice

     

     

    En plus un nouveau cours pour utiliser le beau stylo nacré

    toi si romantique, qui aimes la poésie tu vas être servi

    tu pourras colorer tes souvenirs de vacances

    avec des mots, ta poésie aura le goût du soleil

     

     

    Je suis certaine que ton année sera verte

    les sciences, la découverte d’une classe

    avec des expériences foldingues

    la nature, la chimie, les étoiles te parleront

     

     

    Allez mon petit homme, n’oublie jamais cela

    avec ta gomme ou effaceur tu pourras faire disparaître ce qui ne te plaît pas

    et corriger les épreuves que l’on te dictera

    la rentrée ce n’est qu’un nouveau départ avec de la matière pour devenir célèbre

     

     

    Plus tard, tu y repenseras que l’orthographe et la grammaire

    c’est très élémentaire et tu en seras fier

    Quant aux mathématiques ce n’est pas si dramatique

    la principale des opérations va t’enrichir sans trop dépenser

     

     

    Septembre arrivera bien vite et le 1er jour est important

    les retrouvailles dans la cour de récréation

    te fera bien vite oublier les longues leçons de cours

    Et puis avec la gymnastique et le sport, tu deviendras Mr Muscle

     

     

    Te voilà tout beau et bien habillé et rechaussé

    Bien coiffé, tu es enfin prêt pour tout affronter

    Un beau sac comme tous les ados

    je te traite encore comme un gamin cela ne te plaît guère

     

     

    Mais une maman c’est comme cela

    cela ne veut voir grandir leur progéniture

    elle est encore un peu maman poule

    protectrice et prévoyante mais surtout aimante

     

    D’accord je ferai un effort de ne plus t’appeler mon petit

    préfères-tu mon petit homme ou tout simplement mon grand?

    car maintenant, je sais que tu feras de ton mieux

    Pour suivre le chemin que tu auras choisi

     

    ©Christiane

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique