• Les années écoulées

    Autant d’années déjà écoulées et  j’ai perdu le goût d’aimer

    Tu m’avais pourtant rendue  heureuse et permis de retrouver le sourire

    La vie avec toi c’était la joie d’être dans tes bras

    C’était l’amour sans limite

    Je te donnais tout ce que j’avais et tu le savais

     

    Autant d’années écoulées  je n’ai cessé encore de t’aimer

    Nous devions toujours nous battre pour bien rester caché

    Tu  ne m’as jamais laissé espérer et je n’ai jamais voulu te croire

    Me plongeant ainsi dans le désespoir à chaque année  de te revoir

    Aujourd’hui tout à disparu pour toi je n’existe plus

     

    Nos chemins se sont séparé à chacun sa destinée

    Tu as trouvé dans d’autres yeux, des étincelles, tu l’as trouvé la plus belle

    J’avais déjà construit ce qui aurait pu être notre vie

    Mais notre amour est fini, j’ai le cœur anéanti

    Je ne me verrais plus dans la transparence  de tes yeux

     

    Autant d’années écoulées et je n’ai jamais autant pleuré

    De ne plus caresser ton visage, de ne plus entendre le son de ta voix

    Chaque jour dans le silence, mes pensées s’envolent vers toi

    J’aimerai tant encore sentir tes mains sur moi

    Et ton baiser plein de fièvre encore ce soir j’en rêve

     

    Si dans ton sommeil mon image te veille et t’émerveille

    Sache qu’au loin une femme n’éteindra jamais la flamme

    D’un amour ardent  et te l’a prouvé sans le moindre détour

    J’aimerais tant que tu puisses  m’entendre, me deviner  ou me lire

    Te suppliant de ne plus me faire souffrir ou alors je veux mourir

     

    Autant d’années écoulées le temps passé refait surface

    Tu as laissé en moi une trace et les souvenirs ne jamais s’effacent

    Passe les minutes et les heures où j’entends encore battre ton cœur

    Bonheur perdu de vue, espoir déçu, ma vie à nu

    Je  dévoile mes sentiments sur la toile

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Un adieu

    Un adieu, un départ, une larme

    Un amour, un sourire, un je t’aime

    Un signe de main, je ferme les yeux

    Un au revoir pour mieux revenir

    Un avenir vers un amour infini

     

    Une distance et un silence

    Un appel attendu qui n’est jamais venu

    Mon cœur en peine, déchirure, lassitude

    Un souvenir, une pensée de mon aimé

    J’ose espérer de ne plus jamais pleurer

     

    Un Adieu, un départ, un au revoir

    Vers cet endroit céleste, jardin des retrouvailles

    Un visage, une main, des bras tendus

    Un baiser plein de fièvre

    Un repos bien venu sur la pelouse me suis étendue

     

    Un message cela soulage

    De renouveler encore mes sentiments pendant qu’il temps

    Un dernier breuvage, un nectar des dieux

    Un doux poison pour sortir de prison

    Un départ, un adieu, un au revoir destination guérison

     

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • Je suis une rêveuse

    Je suis une rêveuse

    Voyageuse dans tous les temps

    Magicienne, musicienne, comédienne

    Fuyant les soucis du présent

    Transformant la vie vers un paradis

     

    Je suis ce que je suis

    Pleins d’ami(es), peu d’ennemi(es)

    L’amour au bout des doigts

    Un cœur qui ne bat que pour toi

    Mais qui se brise parfois ma foi

     

    Chasseuse de rêves transportée dans ce monde irréel

    Je cherche encore une passerelle survolée par une hirondelle

    Présage de bonheur me menant vers toi

    J’arrête le  temps sur ce qui m’inspire

    Rêveuse, voyageuse, mes ailes me transporte

     

    Chimères éphémères me transporte sur ce que j’espère

    Fuyant misères et guerres de la terre

    Cherchant seulement le bleu de l’atmosphère

    Je suis rêveuse je me promène et danse

    Sur le fil des nuages je flotte et dors

     

    Je suis rêveuse, un peu envieuse

    Désirs inassouvis  je m’invente un paradis où tout est permis

    Pas de réveil dans mon sommeil là où je m’émerveille

    Encore quelques heures de permises pour que je réalise

    Qu’à la fin du voyage, je me lève et tourne la page

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • L'orage

    Alors que le ciel se couvre, je refais le voyage en arrière

    Toi qui aime tant les orages ce soir l’éclair illumine ton visage

    Le bruit assourdissant du tonnerre  couvre les battements de ton cœur

    Je n’ai pas peur, je suis près de toi, tout contre toi

    Un coup de foudre qui te ressemble

     

    La pluie tombe en trombe

    L’eau ruisselle le long de la route

    Boum mon cœur fait boum

    L’instant d’un soupir et je me blottis dans tes bras

    Tes yeux me regardent et tu souris d’un air moqueur

     

    Je ferme les paupières et je rêve de ces instants suprêmes

    Ces souvenirs quand nous regardions par la fenêtre

    Par ce temps de tempête où tu m’as dit je t’aime

    Plus rien ne m’empêchera de suivre tes pas

    Moi ici et toi là-bas, d’ici-bas ou dans l’au-delà

     

    Ne te fâche pas comme le bruit du ciel qu’il  envoie

    Mes pensées n’appartiennent qu’à moi

    Si tu te souviens de nous deux ce soir dans le noir

    Nos ébats  sous les draps nous appartenaient

    Pluie battante sur les volets on s’aimait

     

    Aujourd’hui je ne regrette rien et qui sais peut-être demain

    Je sonnerais à  ta porte, tu me prendras la main

    Nulle ne peut aller contre son destin

    Après l’orage sais-tu, le soleil revient

    Je reverrais alors de nouveau le bleu de tes yeux

    Si seulement tu le veux, toi et moi, rien que nous deux.

     

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Star in the night , Star in the Life

     

     

    Il y a bien plus haut que le ciel azur

    Et quand la nuit est tombée

    Une étoile qui brille … brille … brille

    Cet astre lumineux qui t’épie

    Et veille sur toi, sur moi.

     

    Etoile de l’espérance, elle danse danse

    Star in the night, Star in the life

    Musicien des étoiles

    Tes douces mélodies scintillent

    Sous le clavier de ton amie

     

    Dégageant cet oxygène

    Qu’à besoin cette terre

    Il y a bien plus haut que le ciel azur

    Et quand la nuit est tombée

    Une étoile qui brille…brille…brille

     

    Elle répand autour d’elle de petites étincelles

    Etincelles de vie, étincelles d’espoir

    Ce n’est qu’une question de temps

    Tant d’amour à donner, tant d’amour à recevoir

    Et bientôt sera là pour te revoir

     

    Ouvre les yeux  et ce soir regarde le ciel

    Star in the night, star in the life

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Pas besoin de vous pour me sortir du néant

    Paroles en l’air que vous ne pensez pas

    Je ne suis pas née de la dernière guerre

    Des hypocrites il n’y a plus que cela

    Des promesses à en péter et des je t’aime à la volée

     

    A tous les cons  ce ne sont que des mots

    Pas une chanson, une opinion

    Une révolution contre la société

    Un cri du cœur qu’on lance

    Tous s’en balance c’est vraiment con

     

     

    Êtes-vous sincères quand vous dites je ne t’oublie pas

    Si tu as besoin, je serais là que tu sois loin ou ici près de moi

    Vide ton cœur et si besoin pleure

    Les souvenirs on ne les efface pas

    Pas de sourire si tu ne comprends cela

     

    A tous les cons  ce ne sont que des mots

    Pas une chanson, une opinion

    Une révolution contre la société

    Un cri du cœur qu’on lance

    Tous s’en balance c’est vraiment con

     

     

    Je ne vous en veux pas va

    A chacun (e) s ses souffrances et ses soucis

    Nos histoires sont à peu près les mêmes

    Et si certain (e)s se taisent par pudeur ou par lâcheté

    Rien ne peut vraiment apaiser la douleur  que de répéter  seulement

     

    A tous les cons  ce ne sont que des mots

    Pas une chanson, une opinion

    Une révolution contre la pitié et la société

    Un cri du cœur qu’on lance

    Tous s’en balance c’est vraiment con

     

    Je ris et Gémis

    Je fais partie du même club que vous

    Histoire de fou, juste envie de dire ou encore d’écrire

    Qu’est-ce qu’on est con, qu’est-ce qu’on est con

    Juste des mots, pas une chanson le temps d’une déraison

     

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • A Toi Maman

     

    Ma petite maman

    Voilà ton départ vers ceux qui t’ont quitté, tu es maintenant sur le chemin des retrouvailles.

    Que d’étapes parcourues sur ton chemin de vie sur cette terre qui t’a vu grandir.

    Tu nous  a porté et supporté mon frère et moi et tu nous as aimé de toute ton âme.

    Tu as eu beaucoup de joies, de peines et aussi ces dernières années encore plus de souffrances.

    Tes prières ont été entendue ta délivrance est enfin venue.

    Combien de fois tu as demandé de rejoindre là-haut papa, combien de fois l’ai-je entendu.

    Tu es maintenant sur cette route vers la lumière, rejoignant ainsi ta maman et ton père

    Ton mari et ton premier fils qui t’ont laissé à pleurer leurs morts, tous deux sur la même année et sur 6 mois de temps.

    Ma petite maman chérie, je sais que tu m’entends, et que tu vas veiller sur moi et mon frère et ainsi que ta petite fille .

    Mais tu nous manques déjà, tu sais.

    Hier soir, je regardais le ciel étoilé, qui aurais pu me dire aujourd’hui qu'une de plus allait s’y ajouter

    Je sais que dorénavant en regardant le ciel, tu seras là pour moi, je te sentirais tout contre mon cœur.

    Assez de mots, je te laisse reposer en paix, je t’aime maman.

     

    ©Christiane

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    3 commentaires
  • Mélodie

    Tu es ma mélodie

    Ma passion, ma folie

    Mes pensées  de tous les jours

    Sur mon instrument je joue

    Les notes  en cœur de ton amour

    Mon inspiration, mon bonheur

    Mes Sentiments s’envolent à chaque instant

    En repensant à nos doux moments

    Mélodie du temps qui court

    Je m’enfuis dans tes rêves fous

    Tu t’endors sur mes notes

    Sur notre chimère éphémère

    Une bouffée d’oxygène te réanime

    Sur mon image dans les nuages.

    Mélodie si douce, mélodie de nos beaux jours

    Je t’aimerai toujours mon amour.

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • L'amitié

    L’amitié

    L’amitié cela vient de près, cela vient de loin

    Outre l’océan ils sont toujours présents

    Dans nos souvenirs dans notre cœur

    L’amitié c’est important, c’est la porte au bonheur

     

    On oublie le temps on vit intensément

    L'amitié

     

    Quoi de plus beau des retrouvailles où que l’on aille

    Des bras chaleureux et on est heureux

    Un bon repas autour d’une table

    Une amitié stable

     

    Des histoires échangées, des sourires au bout des lèvres

    L'amitié

     

    L’amitié

    Qu’importe si la vie laisse sur nos visages des traces

    La vraie amitié de notre mémoire rien ne s’efface

    Une chanson au coin du feu, des instants plein d’ardeur

    On immortalise ces précieux moments

    Clic clac c’est dans la boîte

     

     

    ©Christiane

    L'amitié

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    5 commentaires
  • Le Loup et le Solitaire

    Le couple et le solitaire,

     

     

    Là-bas un couple s’unissait se tenant par la main, essayèrent de s’aimer

    de se construire.

    L’homme de par son  enfance vécue, voulait trouver cette femme

    qui lui apporterait l’amour et,

    qui le chérirait, ses parents le lui avaient apporté  mais il ne l’avait pas

    spécialement perçu.

     L’homme est un solitaire et le restera toute sa vie même en étant marié ou en couple

    Il fera souvent tout ce  qu’il a envie.

     

    Ne demandant rarement l’aide d’autrui, trop fier de vouloir accomplir des merveilles,

    voulant se pavaner devant la femme, en lui disant c’est moi le maître de la maison,

    c’est moi qui porte la culotte,

    c’est moi le plus intelligent.

    Un pantalon long dans ses jambes, mais aussi court qu’un slip dans sa tête.

     

    Mais l’homme ne voulait ouvrir les yeux, vivant dans son monde à lui,

    pensant que la femme serait toujours à  sa disposition comme  lui, le voulait.

    La femme, quant à elle,  aura donné tout son amour pour ses parents,

    les chérissant comme une bonne fille,

    elle sera plus tard une bonne mère mais aussi une bonne épouse.

     En Croyant que ce qu’elle apporterait, suffirait pour combler son mari

    et  qu’à leur deux ils construiraient

    ce que le passé nos ancêtres nous ont enseigné.

     

    L’homme par son égoïsme et son bien être personnel a voulu construire ce couple

    mais rien n’a fonctionné,

    ne trouvant pas ce qu’il recherchait vraiment.

     

     Très peu d’hommes acceptent de voir la réalité des choses et

     regarde souvent vers d’autres horizons 

    en  pensant qu’il trouvera mieux autre part, peut-être qu’une femme y sera différente.

    Alors pourquoi,  les femmes n’en feraient pas autant ?

     

    En généralité les hommes aiment les blondes, allé savoir le pourquoi ?

    Oui mesdames, nous les blondes  ou fausses blondes,

    on nous prend pour des connes et des irresponsables,

    alors que nous sommes aussi intelligentes que les hommes !

     

    Certains parents se sont privés pour nous et  selon leur moyen,

     offrir  des études et une bonne situation  à leurs enfants,

    mais ce n’est hélas pas valable pour tout le monde et

    puis nous ne sommes pas non plus spécialement doué

    pour faire des études supérieures.

     

    Mais messieurs, une chose que vous nous enlèverez pas,

    c’est notre romantisme et sentimentalisme

    que très peu d’entre vous ne possédez pas !

    Certes nous avons  souvent besoin d’aide  et de vous et nous devons nous l’avouer.

    Et si nous ne sommes toutes  malignes, ou n’avons eu la chance

    de poursuivre de longues études,

    nous savons malgré tout encore nous débrouiller dans notre domaine.

     

     

    L’homme se dit fidèle et non jaloux juste pour  le dire.

    Mais n’en croyez pas un mot, bien rare qu’ils vous l’avoueront

    Leurs paroles seront  - « Moi jaloux, tu te fais de fausses idées «

      Mais n’hésiteront pas à vous faire remarquer le moindre détail

    si vous vous écartez un peu d’eux.

     

     

    Ils ont tout simplement peur de n’être pas assez bien à nos yeux,

    de ne pas être beau en apparence

    ou encore tout autre arguments.

    Mais la beauté n’est rien à comparer de la tendresse et de la sagesse.

    N’est-ce pas pourtant le plus beau cadeau d’amour ?

    Si nous les femmes voulons être jolies et plaire aux hommes,

    mais surtout d’abord à son mari,

    c’est quand celui-ci vous ignore, ne vous fait pas ressentir que vous existez,

    ne vous offre pas des câlins ou vous dise,

     - je t’aime ma chérie

     Ou encore  par un autre petit surnom   que vous souhaiteriez entendre

    sortir de sa bouche, ou encore un je t’aime spontané qu’il retient

     on ne sait trop pourquoi.

    Le fait de se sentir ridicule ?

    Ou encore parce que le prénom sonne mieux à l’oreille ?

    Mais pourquoi ne combinerait-on pas les deux en fait.

    Je t’aime ma chérie, je t’aime mon amour.

    Nous mesdames avons tendance à  exprimer nos sentiments et aussi à l’écrire

    Tandis que vous messieurs restez la plupart froid à tous ces mots doux,

    mais bon je ne vais pas non plus en faire une exclusivité,

    ils existent des hommes au cœur doux mais on les cherche encore

    et on les trouve difficilement.

     

    Je comparerais souvent les hommes à des loups solitaires essayant

    de vouloir tout dominer

    et de savoir tout mieux que les autres , ne sachant pas se contenir

    sous le passage d’une meute de louves en perdition.

    Sautant alors sur l’occasion pour assouvir leurs besoins d’animaux en rut.

     

    Avez-vous fait un jour vôtre MEA CULPA ?

     J’ai passé maintenant la cinquantaine, je n’ai parcouru qu’une partie de ma vie,

    j’ai certainement encore beaucoup à apprendre encore que je ne sais peut-être déjà.

    Les souffrances nous connaissons tous et toutes, à chacun(e)s  son chemin de croix.

    J’ai aimé un homme qui ressemblait à mon idéal en fait il ne ressemblait à rien.

    Je lui  ai offert mon amour, mon argent,

    j’aurais été prête à tout pour lui mais il a voulu prendre une autre direction,

    une décision bien pénible qui laisse d’énormes cicatrices.

     

    Beaucoup d’hommes choisissent la facilité fuyant l’amour pour leur bien-être,

    peur de prendre une décision,

    alors que le bonheur aurait pu être au pas de leurs portes.

      

    Et si nous comparons entre l’homme et la femme,

    Ils sont aussi solitaire l’un que l’autre parce que nous cherchons ailleurs

    ce qui se trouve à notre côté .

    Nous voulons trop vivre notre vie à nous, dans notre monde,

    dans notre propre univers.

    Le monde du rêve ou l’on veut fuir la réalité.

    Si deux êtres qui se disent s’aimer aussi fort, ils feront de tel sorte

    à s’épauler quotidiennement

     dans tous les domaines de la vie.

    Hélas de plus en plus on voit des couples qui se détruise sentimentalement,

    la monotonie s’installe,

    l’égoïsme prend sa place, plus rien ne les attache vraiment que le fait de poursuivre

    un chemin pas trop compliqué.

    Nous ne sommes plus que des compléments financiers qui subviennent

    à la survie d’un ménage.

     

    Certaines femmes baisseront les bras, tombant dans la déprime,

    ne parvenant plus à trouver une solution

    qui pourraient les satisfaire.

    D’autres femmes auront plus de cran et relèveront la tête et se battrons pour

    sortir du gouffre,

    ce qui n’est pas chose facile quand on a n’a plus d’emploi

    et que l’on se trouve avec un moyen de vivre minime ,

    pour autant dire nulle pour vivre seule.

     

    Je ne commencerais pas le chapitre sur l’amitié,

    ni de ce que nous faisons pour les autres car c’est en fait,

    c’est un peu  le même aspect que d’être en couple.

    Si l’amitié demande le respect, l’amitié demande aussi beaucoup d’attention.

    L’amitié est vitale et nous apporte une source d’oxygène.

    Apportons s’en à tous ceux qui en demande, restons à l’écoute,

    ne jugeons pas et respectez-vous les uns et les autres.

    Prenons le temps, prenons ce que la vie nous donne.

     

     

    © Christiane Dister

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires