• A Toi Maman

     

    Ma petite maman

    Voilà ton départ vers ceux qui t’ont quitté, tu es maintenant sur le chemin des retrouvailles.

    Que d’étapes parcourues sur ton chemin de vie sur cette terre qui t’a vu grandir.

    Tu nous  a porté et supporté mon frère et moi et tu nous as aimé de toute ton âme.

    Tu as eu beaucoup de joies, de peines et aussi ces dernières années encore plus de souffrances.

    Tes prières ont été entendue ta délivrance est enfin venue.

    Combien de fois tu as demandé de rejoindre là-haut papa, combien de fois l’ai-je entendu.

    Tu es maintenant sur cette route vers la lumière, rejoignant ainsi ta maman et ton père

    Ton mari et ton premier fils qui t’ont laissé à pleurer leurs morts, tous deux sur la même année et sur 6 mois de temps.

    Ma petite maman chérie, je sais que tu m’entends, et que tu vas veiller sur moi et mon frère et ainsi que ta petite fille .

    Mais tu nous manques déjà, tu sais.

    Hier soir, je regardais le ciel étoilé, qui aurais pu me dire aujourd’hui qu'une de plus allait s’y ajouter

    Je sais que dorénavant en regardant le ciel, tu seras là pour moi, je te sentirais tout contre mon cœur.

    Assez de mots, je te laisse reposer en paix, je t’aime maman.

     

    ©Christiane

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    3 commentaires
  • Mélodie

    Tu es ma mélodie

    Ma passion, ma folie

    Mes pensées  de tous les jours

    Sur mon instrument je joue

    Les notes  en cœur de ton amour

    Mon inspiration, mon bonheur

    Mes Sentiments s’envolent à chaque instant

    En repensant à nos doux moments

    Mélodie du temps qui court

    Je m’enfuis dans tes rêves fous

    Tu t’endors sur mes notes

    Sur notre chimère éphémère

    Une bouffée d’oxygène te réanime

    Sur mon image dans les nuages.

    Mélodie si douce, mélodie de nos beaux jours

    Je t’aimerai toujours mon amour.

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • L'amitié

    L’amitié

    L’amitié cela vient de près, cela vient de loin

    Outre l’océan ils sont toujours présents

    Dans nos souvenirs dans notre cœur

    L’amitié c’est important, c’est la porte au bonheur

     

    On oublie le temps on vit intensément

    L'amitié

     

    Quoi de plus beau des retrouvailles où que l’on aille

    Des bras chaleureux et on est heureux

    Un bon repas autour d’une table

    Une amitié stable

     

    Des histoires échangées, des sourires au bout des lèvres

    L'amitié

     

    L’amitié

    Qu’importe si la vie laisse sur nos visages des traces

    La vraie amitié de notre mémoire rien ne s’efface

    Une chanson au coin du feu, des instants plein d’ardeur

    On immortalise ces précieux moments

    Clic clac c’est dans la boîte

     

     

    ©Christiane

    L'amitié

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    5 commentaires
  • Le Loup et le Solitaire

    Le couple et le solitaire,

     

     

    Là-bas un couple s’unissait se tenant par la main, essayèrent de s’aimer

    de se construire.

    L’homme de par son  enfance vécue, voulait trouver cette femme

    qui lui apporterait l’amour et,

    qui le chérirait, ses parents le lui avaient apporté  mais il ne l’avait pas

    spécialement perçu.

     L’homme est un solitaire et le restera toute sa vie même en étant marié ou en couple

    Il fera souvent tout ce  qu’il a envie.

     

    Ne demandant rarement l’aide d’autrui, trop fier de vouloir accomplir des merveilles,

    voulant se pavaner devant la femme, en lui disant c’est moi le maître de la maison,

    c’est moi qui porte la culotte,

    c’est moi le plus intelligent.

    Un pantalon long dans ses jambes, mais aussi court qu’un slip dans sa tête.

     

    Mais l’homme ne voulait ouvrir les yeux, vivant dans son monde à lui,

    pensant que la femme serait toujours à  sa disposition comme  lui, le voulait.

    La femme, quant à elle,  aura donné tout son amour pour ses parents,

    les chérissant comme une bonne fille,

    elle sera plus tard une bonne mère mais aussi une bonne épouse.

     En Croyant que ce qu’elle apporterait, suffirait pour combler son mari

    et  qu’à leur deux ils construiraient

    ce que le passé nos ancêtres nous ont enseigné.

     

    L’homme par son égoïsme et son bien être personnel a voulu construire ce couple

    mais rien n’a fonctionné,

    ne trouvant pas ce qu’il recherchait vraiment.

     

     Très peu d’hommes acceptent de voir la réalité des choses et

     regarde souvent vers d’autres horizons 

    en  pensant qu’il trouvera mieux autre part, peut-être qu’une femme y sera différente.

    Alors pourquoi,  les femmes n’en feraient pas autant ?

     

    En généralité les hommes aiment les blondes, allé savoir le pourquoi ?

    Oui mesdames, nous les blondes  ou fausses blondes,

    on nous prend pour des connes et des irresponsables,

    alors que nous sommes aussi intelligentes que les hommes !

     

    Certains parents se sont privés pour nous et  selon leur moyen,

     offrir  des études et une bonne situation  à leurs enfants,

    mais ce n’est hélas pas valable pour tout le monde et

    puis nous ne sommes pas non plus spécialement doué

    pour faire des études supérieures.

     

    Mais messieurs, une chose que vous nous enlèverez pas,

    c’est notre romantisme et sentimentalisme

    que très peu d’entre vous ne possédez pas !

    Certes nous avons  souvent besoin d’aide  et de vous et nous devons nous l’avouer.

    Et si nous ne sommes toutes  malignes, ou n’avons eu la chance

    de poursuivre de longues études,

    nous savons malgré tout encore nous débrouiller dans notre domaine.

     

     

    L’homme se dit fidèle et non jaloux juste pour  le dire.

    Mais n’en croyez pas un mot, bien rare qu’ils vous l’avoueront

    Leurs paroles seront  - « Moi jaloux, tu te fais de fausses idées «

      Mais n’hésiteront pas à vous faire remarquer le moindre détail

    si vous vous écartez un peu d’eux.

     

     

    Ils ont tout simplement peur de n’être pas assez bien à nos yeux,

    de ne pas être beau en apparence

    ou encore tout autre arguments.

    Mais la beauté n’est rien à comparer de la tendresse et de la sagesse.

    N’est-ce pas pourtant le plus beau cadeau d’amour ?

    Si nous les femmes voulons être jolies et plaire aux hommes,

    mais surtout d’abord à son mari,

    c’est quand celui-ci vous ignore, ne vous fait pas ressentir que vous existez,

    ne vous offre pas des câlins ou vous dise,

     - je t’aime ma chérie

     Ou encore  par un autre petit surnom   que vous souhaiteriez entendre

    sortir de sa bouche, ou encore un je t’aime spontané qu’il retient

     on ne sait trop pourquoi.

    Le fait de se sentir ridicule ?

    Ou encore parce que le prénom sonne mieux à l’oreille ?

    Mais pourquoi ne combinerait-on pas les deux en fait.

    Je t’aime ma chérie, je t’aime mon amour.

    Nous mesdames avons tendance à  exprimer nos sentiments et aussi à l’écrire

    Tandis que vous messieurs restez la plupart froid à tous ces mots doux,

    mais bon je ne vais pas non plus en faire une exclusivité,

    ils existent des hommes au cœur doux mais on les cherche encore

    et on les trouve difficilement.

     

    Je comparerais souvent les hommes à des loups solitaires essayant

    de vouloir tout dominer

    et de savoir tout mieux que les autres , ne sachant pas se contenir

    sous le passage d’une meute de louves en perdition.

    Sautant alors sur l’occasion pour assouvir leurs besoins d’animaux en rut.

     

    Avez-vous fait un jour vôtre MEA CULPA ?

     J’ai passé maintenant la cinquantaine, je n’ai parcouru qu’une partie de ma vie,

    j’ai certainement encore beaucoup à apprendre encore que je ne sais peut-être déjà.

    Les souffrances nous connaissons tous et toutes, à chacun(e)s  son chemin de croix.

    J’ai aimé un homme qui ressemblait à mon idéal en fait il ne ressemblait à rien.

    Je lui  ai offert mon amour, mon argent,

    j’aurais été prête à tout pour lui mais il a voulu prendre une autre direction,

    une décision bien pénible qui laisse d’énormes cicatrices.

     

    Beaucoup d’hommes choisissent la facilité fuyant l’amour pour leur bien-être,

    peur de prendre une décision,

    alors que le bonheur aurait pu être au pas de leurs portes.

      

    Et si nous comparons entre l’homme et la femme,

    Ils sont aussi solitaire l’un que l’autre parce que nous cherchons ailleurs

    ce qui se trouve à notre côté .

    Nous voulons trop vivre notre vie à nous, dans notre monde,

    dans notre propre univers.

    Le monde du rêve ou l’on veut fuir la réalité.

    Si deux êtres qui se disent s’aimer aussi fort, ils feront de tel sorte

    à s’épauler quotidiennement

     dans tous les domaines de la vie.

    Hélas de plus en plus on voit des couples qui se détruise sentimentalement,

    la monotonie s’installe,

    l’égoïsme prend sa place, plus rien ne les attache vraiment que le fait de poursuivre

    un chemin pas trop compliqué.

    Nous ne sommes plus que des compléments financiers qui subviennent

    à la survie d’un ménage.

     

    Certaines femmes baisseront les bras, tombant dans la déprime,

    ne parvenant plus à trouver une solution

    qui pourraient les satisfaire.

    D’autres femmes auront plus de cran et relèveront la tête et se battrons pour

    sortir du gouffre,

    ce qui n’est pas chose facile quand on a n’a plus d’emploi

    et que l’on se trouve avec un moyen de vivre minime ,

    pour autant dire nulle pour vivre seule.

     

    Je ne commencerais pas le chapitre sur l’amitié,

    ni de ce que nous faisons pour les autres car c’est en fait,

    c’est un peu  le même aspect que d’être en couple.

    Si l’amitié demande le respect, l’amitié demande aussi beaucoup d’attention.

    L’amitié est vitale et nous apporte une source d’oxygène.

    Apportons s’en à tous ceux qui en demande, restons à l’écoute,

    ne jugeons pas et respectez-vous les uns et les autres.

    Prenons le temps, prenons ce que la vie nous donne.

     

     

    © Christiane Dister

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • Coup de Cœur

    A vrai dire et comment dire

    Mon désir à te chérir

    Ô combien de mots pour définir

    Utile et parfois subtile pour t’éblouir et te conquérir

    Rêveuse à t’en faire rougir

     

    Par amour dans tous les sens

    Sans réfléchir, me suis laissée fléchir

    Dans tes bras à tes genoux

    Dans les draps ci-dessus, ci-dessous

    Se souvienne de mes débats fous

     

    Tant de fois avec émoi

    On s’est regardé, on s’est aimé

    Un seul baisé pour m’enflammer

    Jamais je ne pourrais oublier

    Ô l’instant sublime de nos corps enlacé

    Ultime ces moments intimes

    Réchauffe-moi de tes fantasmes, de tes caresses en tendresse

    Souviens-toi de ton dernier je t’aime en cet instant même

     

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • Combien de mots

     

    Combien de mots devrais-je écrire

    Combien de temps me faudra-t-il

    Pour qu’enfin tu comprennes

    Que l’amour que j’ai pour toi

    Est bien plus fort  que tu ne le crois

     

    Ma vie est maintenant finie

    Depuis que tu m’as quitté l’autrefois

    Il me semble que cela fait des décennies

    Que tu t’es éloigné de moi

    Aurais-je perdu la foi, moi qui croyais en toi

     

    Combien de mots devrais-je t’écrire

    Pour que tes yeux se retournent de nouveau sur moi

    Mais cette fois, j’ai bien baissé les bras

    De mon amour tu n’en veux pas

    Je l’ai compris! Tu t’en vas

     

    Tu m’as bien eu, tu sais, j’y croyais mais pas toi

    Partir à cause de ta maladie, en voilà une folie

    T’aimer et te soigner faisaient partie de mon amour

    Tu as préféré faire un détour dans le cœur d’une âme sœur

    Mais je sais qu’au fond de toi, tu penses encore à moi.

     

    Combien de lettres devrais-je t’écrire

    Combien te faut-il de temps pour que tu puisses encore  me lire

    Pour que tu viennes encore vers moi

    Que tu comprennes mon désarroi

    Je n’en peux plus, je n’en veux plus

     

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Le chemin

    Le chemin

    Parcours de la vie que nous menons seule ou accompagné

    Route fleurie ou caillouteux aux abords sinueux

    On se lance et on avance réussite ou bien malchance

    Destination vers la maison ou grand départ pour quelque part

    On l’emprunte, on s’arrête, une promenade champêtre

     

    Le chemin

    Je te prends la main et te guide à ma guise

    Loin du bruit nous marchons et le soleil brille

    Un coquelicot dans mes cheveux et je suis heureuse

    Cette chaleur de l’été dessine sur mon visage un sourire

    Qu’il est beau ce voyage dans le fond bleu de tes yeux

     

    Le chemin

    Retour vers le passé ou un bond dans le futur

    Souvenirs ou projets dans l’avenir

    Des mots d’amour que l’on sème tout au long

    Puis le passage d’un pont pour me dire non, arrêtons

    Un faux bond et tu me brise dans une énorme déception

     

     

    Le chemin

    Il apparaît dans un songe, pas à pas on a peur d’entreprendre le voyage

    Une lueur dans le ciel, un escalier à monter, une pause sur  un palier

    Un large sentier qui m’emmène vers l’orée d’un bois

    C’est juste un rêve ou alors mon imagination en arrêt d’admiration

    Je suis mon chemin celui de mon destin

     

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire
  • Toi qui es loin de moi

    Toi qui es loin de moi

    Qui est malade et qui souffre

    Jours après jours qui lutte, trébuche et étouffe

    Tu te nourris de médications, de potions pour  guérison

    Tu en as vu passer bien des saisons

     

    Toi qui es loin de moi

    Tu fatigues, tu dérives à quoi bon que je t’écrive

    Te souviens-tu seulement encore de notre histoire

    Suis-je encore dans un coin de ta mémoire

    Ton cœur bats-t-il  encore un peu pour moi

     

    Toi qui es loin de moi

    Je pense encore à toi

    Je prie pour l’abandon et ton pardon

    De n’avoir pu être une femme libre, de combler tous des désirs

    De n’avoir pu partir et te chérir

     

    Toi qui es loin de moi

    J’aimerai revenir en arrière et de franchir cette barrière

    Entre la sécurité et de t’aimer

    T’offrir ma main et ma tendresse

    Pour te guérir de ta détresse et chasser ta maladie dans un tiroir à souvenirs.

     

    Toi qui es loin de moi

    Si loin de par la distance, mais si près de mon cœur qui brûle de chaleur

    L’heure n’est pas encore venue pour une nouvelle entrevue, nous ne parlerons plus alors  d’aventure

    Je ne saurais te dire quand dans le temps, serait-ce sur terre ou dans un autre  univers

    Vers toi je m’avancerais pour ne plus te quitter mon bien aimé.

     

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Mes mots font des vagues sur notre amour

    Mes mots font des vagues sur notre amour

    N’entends-tu  plus les je t’aime  que je t’envoie tous les jours

    Pourtant le souffle du vent du printemps fait rejaillir les sentiments

    Et tu restes sourd au présent

    Le soleil devrait te redonner un peu de rigueur mais tu t’endors sur ton sort

     

    J’aurais aimé te dire encore et encore des mots tendres

    Sous le ciel où nous nous sommes aimés autrefois

    Si loin de toi et encore maintenant tu me fuis de ce que je suis

    Tu es comme la nuit où le silence me détruit

    Mes larmes coulent sur une chanson de Souchon

     

    Pourquoi tant de froideur à mon égard

    Et tes  yeux se détournent de mon regard

    Je suis toujours la femme qui posait mes mains sur ton âme

    N’étais-je pas assez bien pour toi, as-tu joué avec moi ?

    Comme les autres femmes qui t’ont blessé dans ton passé

     

    Je ne sais plus vraiment ce qui  m’a fait tenir si longtemps

    De Par tes charmes, je n’ai jamais baissé les armes

    Revenant toujours vers toi, quand tu ne m’appelais pas

    Souviens-toi encore de l’amour que je t’ai donné

    Sans restriction avec passion

     

    Pourquoi m’avoir quitté, on aurait pu tout réinventer

    Un avenir rien que toi et moi sous le même toit

    Besoin de toi tout contre moi, te parler de n’importe quoi

    Quoi que tu en penses laisse-moi te dire encore

    Mon amour, mon chéri, mon cœur je t’aimerai toujours, je refuse ton adieu

     

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Tout de toi

    Tout de toi

    Les instants les plus doux du mois d’août

    Je les ai passés dans tes bras

    Tout contre toi

    La magie de l’amour  reflète les étoiles dans mes yeux

     

    Tout de toi

    M’a fait comprendre les sentiments de mon amant

    Dans le temps rien ne s’efface, tu as toujours ta place

    Si parfois encore les doutes tombent avec la pluie

    Le soleil les évapore avec mes tords

     

    Tout de toi

    Ton beau sourire m’éblouit

    Notre aventure berce notre amour

    Mon cœur t’enferme tous les jours

    Tes yeux me poursuivent mais jamais je ne te fuis

     

    Tout de toi

    Ton envol c’est au printemps et je t’attends

    Ton coup de téléphone jamais pourtant ne sonne

    Pourtant il n’y a jamais eu d’autres personnes

    Dans ma tête encore résonne ta voix et un je t’aime mon amour extrême

     

    Tout de toi

    Oui de toi à moi

    J’ai tout eu  tout de toi, ta bouche, ton corps

    Tes craintes, ta jalousie, ton ardeur, ta mauvaise humeur

    Mais la seule personne qui me manque c’est bien toi

     

    ©Christiane

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires