• Ô ma belle Provence

     

     

     

      

     

    Quelque part dans le sud de la France

    où les gens aiment partir en vacances

    les entends-tu chanter les cigales

    au milieu des champs de lavandes qui aromatise la garrigue

     

     

    Et ce petit village de Provence

    sur la place les enfants dansent et les vieux sirotent le pastis

    écoute cet accent harmonieux en ces lieux délicieux

    et la criée du marchand d’agrumes qui est si familier qui nous vendrait même son tablier

     

     

    Le soleil illumine et réchauffe les terres de Saint-Paul de Vence

    Près de la fontaine à l’ombre sous les arbres quelques joueurs de pétanque

    au langage à la Fernandel, avec l’expression «alors tu pointes ou tu tires»

    Je resterais des heures à les regarder afin de savoir qui embrassera Fanny

     

     

    Et chaque matin au lever du soleil

    Je respire une bonne bouffée d’air et sourit

    à la fenêtre de mon mas, je me prélasse

    Les yeux levés au ciel azur pendant ce vifazur

     

     

    Aujourd’hui peut-être ou peut-être demain

    j’irai au bord de la mer pêcher le requin ou ramasser des oursins

    A moins que la chaleur ne me fasse faire la sieste

    Pour moi pas de complexe je vis ici et j’y reste

     

     

    Ah sacré Pagnol , tu m’en as fait lire de tes œuvres

    De Manon des sources à Jean de Florette

    Tu m’as bien inspiré de tes amours secrètes

    dans lesquelles je me reflète en faisant des pirouettes

     

     

    Il est vrai que l’amour cela nous tombe dessus

    On ne s’y attend pas et on franchit le pas

    Sur un lit , sur la plage ou encore sur un ballot de foin

    la providence elle est là et on aime ça

     

     

    Oh ! Ma Provence je ne suis pas de ton pays

    mais c’est tout comme , j’emploie aujourd’hui tes expressions du pays

    j’aurais aimé encore à en apprendre entre le «peuchère» et me promener sur la Cannebière

    et j’entends encore cette réplique :

    Ô Marius, arrête un peu de faire le cacou !

     

     

    Mes vacances maintenant c’est ma retraite

    à l’ombre d’un olivier avec en guise un pastis en apéro

    l’anis liquide et bien mieux que les sucettes d’Annie

    Pour finir mes vieux jours dans ce paradis

     

    ©Christiane

     

     

     

    « Toi mon bel Adonis Et je me souviens ... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 27 Mai à 02:35

    Moi j'adore l'accent français des Marseillais... on dirait qu'ils chantent!

    ................. Bonsoir
    ....(')•.....•(') ... je passe
    ....( ◕¸◕ ) ... Te souhaiter
    .('').►•◄('') ... Une bonne soirée 
    .(,,,,) 0 (,,,,) ... Et une douce nuit! Bisous , Réjeanne

      • Samedi 29 Mai à 08:00

        Merci de ton commentaire Réjeanne , oui effectivement l'accent de Marseille et même dirais-je du sud de la France en général  est chantant et agréable à l'oreille 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :