• Ô mon coeur

    Ô mon coeur

    Ô mon cœur

    Ô mon cœur tu bas encore parfois en harmonie ou en désaccord

    Est-ce de L’amour, de l’amitié ou de la pitié qui t’a fait espérer ?

    Aimer c’est dialoguer, savoir écouter, et apprendre, nous pouvons même les conjuguer

    Le présent, le passé ou le futur n’est pas une aventure

    Ô mon cœur je peux encore me soigner si tu m’enveloppes encore de tes paroles

    Au-dessus de ma tête pas d’auréole car sainte je ne le suis

    Mais je te suivrais encore pas à pas, car l’oubli je n’en veux pas

    L’amour et l’amitié sera toujours là pour te guider

    car ma main restera ouverte, un peu comme une main verte qui redonne espoir d’un jour revoir

    grandir une belle plante qui refleurira ta maison

    Du haut du ciel, mes ailes s’ouvriront et t’enveloppera de ma tendresse

    comme une douce caresse pour que souvenirs enfin reste

    Ô mon cœur je serais toujours là quelque part avec toi pour te faire suivre ta destinée

    L’amitié est le plus cadeau que je puisse encore t’offrir, et je te le dis sans mentir

    On peut encore aimer sans rester enchaîner et vouloir le bonheur de l’autre et rien d’autres

    Les mots que l’on dit ou que l’on écrit parcourent tous les esprits,

    car tous sentiments que l’on cache et que l’on n’ose dire on peut  en faire des proses

    le temps d’une pause.

    Ô mon cœur ne veux blesser car il est amour que je donne aux personnes de bonnes volontés

    et qui savent comprendre ce qu’est être tendre dans un monde cruel remplit d’étincelles.

    L’amour est de la pure magie et le restera tout au long de ma vie,

    peu importe l’endroit d’où il vient mais je l’offrirais de mes mains

    Le soleil rayonnera dans ce beau ciel bleu de ton quotidien avec la femme qui partage tes envies.

    Laisse-moi encore écrire au lieu de me maudire, je n’ai plus grand-chose encore à te dire.

    Partager et aimer un amour ou une amitié n’est pas pour se blesser

    c’est savoir que l’autre est heureux et non malheureux

    Ô mon cœur je ne veux pas t’implorer à  me laisser pleurer,

    j’ai encore juste envie que tu me fasses rire dans tes délires

    Besoin de parler, de me confier mais jamais de te défier

    car je respecte encore ton intimité.

    Raconte encore moi ce que tu veux, le son de ta voix me réconforte sur mon chemin de demain.

    Tes conseils m’ont apporté les fruits que j’ai récoltés et préservés dans mes pensées.

    Des mots gentils et tendres tout le monde peut les semer.

    ©Christiane

    « Le jour se lèveA l'aube d'un nouveau jour »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


SCRIPT 2: