• Mon âme au Diable

    Mon âme au Diable

    Mon âme au Diable

     

    J’ai vendu mon âme au diable et l’ai suivi

    Descendue aux enfers dans les flammes m’y suit brûlée les ailes

    Et mon cœur transformé en cœur de pierre

    J’ai touché à tous ses désirs, me consumant sur les braises du plaisir

    Il est défendu d’aimer le diable

     et de passer sur sa table sous peine   de se transformer en être méprisable

     

    Il me séduit d’un regard et d’un sourire

    T’ensorcelle à t’en faire rougir  et jouir

    Attirée vers lui en corps à corps, il m’entraîne vers la mort

    Pacte et serment il me convie à en faire son amant

    Malheur à aimer Satan, il me poursuit à travers les temps

     

    Je me laisse encore envoûter dans mes rêves, où il me poursuit

    Soudain silence et me fait tomber dans ma démence de sa non présence

    Et sa voix de par mon passé résonne encore dans ma tête

    Abstinence je ne veux plus d’une romance avec ce démon

     

    Je laisse tentation aux autres qui le côtoient et l’aime

     

    Attention diversion inattention  il m’emmène encore

     

    Qu’ai-je fais pour mériter ce manque d’amour de celui qui pourtant je croyais être un ange

    A croire et  à espérer un paradis avec lui ,  loin de l’ennui

    Angélique poursuit son destin de ne plus faire partie de son festin

     

    Mourir serait ma délivrance d’avoir tombé sous ses mains

     

    Fini pour moi de le laisser m’éblouir par cette chaleur qui m’a brisé le cœur

    Il y aura toujours en temps et en heure, un regard futile sur mon erreur

    Ma vie est  un long   combat contre le mal

    De me sentir sale comme une putain qui a du chagrin

     

    S’il existe encore un pardon qu’il me revienne quoi qu’il advienne

     

    Toi mon ange ou démon tu m’as fait tourner la tête

    Je t’accorde encore une chance mais resterait sur la méfiance

    Ne reste donc pas dans ce tourbillon de silence

    Les flammes d’ici-bas je peux encore les éteindre

    Pour que tu retrouves un peu d’amour propre et le respect que tu aurais dû avoir pour moi

     

    ©Christiane

    « SouvenirsPays de mon enfance »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    nounoursaris
    Dimanche 18 Août 2013 à 13:05

    Magnifique poème qui me rend triste , oui je sais, ce qui te torture ...
    J'avais espéré qu'au fil du temps , ta souffrance serait moins dure ...
    Mais l'indifférence d'une personne que tu as tant choyé
    Ne peut t'apporter que du noir à broyer ...

    Je voudrais tant te voir heureuse
    Toi qui es si merveilleuse
    Dans le don de toi
    Que tu offres à ton roi

    Dans le don de ton amour et de ton amitié
    Que tu donnes à tous sans t'épargner ...

    Je te remercie pour tout ce que tu fais pour TOUS
    Et souhaite de tout coeur
    Qu'enfin la sérénité revienne dans ton coeur.
    Gros bisous mon amie au grand coeur .

    Walda Colette Dubuisson

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


SCRIPT 2: