• L'été s'en revient et les désirs aussi

     

     

     

       

     

    L’été s’en revient et les désirs aussi

    Alors que la nature se montre sous son plus beau charme

    Fait renaître la femme sous son plus bel aspect

    Elle revêtue d’une robe dévoilant ce que l’hiver avait caché

     

     

    Il l’a revoit aguicheuse , presque nue

    Sous cet habit qui l’a moule là juste où il faut

    Faisant rejaillir des envies qui sommeillaient au fond de lui

    Il pensait l’avoir oublié mais son ardeur renaissait au fil des heures

     

     

    Il laissait agir le destin qui allait lui offrir un festin

    Gourmand de se mettre à table

    Et commencer l’hors d’œuvre qui ouvre l’appétit

    Le repas serait pour lui, un repas de roi, un repas de fauve inassouvi

     

     

    La proie étant facile pour approcher cette demoiselle si frêle

    Qui sur ses gardes le surveillait de tout assaut

    Quoi qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il se figea devant elle

    Et Pour qu’elle se rassure il lui fit simplement la bise

     

     

    Deux êtres si différent ou pas tellement

    Se côtoyant  sur un même terrain

    Se laissant guider par  leur destin et leur faim du moment

    Leur charme étant sous la coupole sauvage d’un été

     

     

    La belle voulant se préserver de la tempête

    Laissa la bête retourner à sa tanière

    Si le désir et la passion ne fut que passagère

    Tous deux gagnèrent une leçon mémorable

     

     

    Il vaut mieux préserver le cœur d’un amour non durable

    Que de se laisser détruire par un rêve utopiste

    La chimère n’est qu’éphémère et irréalisme

    Elle s’exprime juste en quelques mots, en quelques vers, dans un autre univers

     

    ©Christiane

     

     

     

     

     

    « La vieille dame Les perles de l'art »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 20 Juin à 09:07

    Je ré essaye de te répondre via mon blog lui même , je touche du bois cela à l'air de fonctionner ,

    enfin je ne parle pas trop vite car on ne sait jamais avec  internet , j'ai juste désactivé mon bloqueur de publicité que j'avais sur

    google chrome , en me disant que c'était cela qui empêchait de répondre à ton commentaire .

    Donc pour répondre à ce que tu m'écris , effectivement la dernière strophe est voulue et effectivement aussi que nous pensons à la 

    même personne yes

    1
    Samedi 20 Juin à 01:28

    J'aime beaucoup ta dernière strophe!

    Ça me rappelle vaguement quelqu'un... Était-ce voulu?

    Magnifique poème.

     

    Bonsoir!

    Passage rapide ce soir encore. Exténuée à cause d'une nuit blanche et une douleur au bras gauche.

    Je te souhaite une bonne nuit et un excellent weekend.

    Bisous, Réjeanne.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :