• Mon Etoile

    Mon étoile

    Alors que je regardais le ciel et  la lune sous laquelle  où l’on s’aimait, nous remplissait nos deux âmes d’une lueur d’espoir, car tous deux vivons  dans le noir.

    Nous étions bien mais encore si loin, une distance mais aucune résistance, nous avions tous les deux notre indépendance.

    Représentons-nous seulement une importance avant que je ne tombe dans la démence

    La vie a-t-elle un sens si je ne peux t’offrir mon essence, celle-ci est en instance je pense

    Notre cœur et notre corps ne formaient plus qu’un mais ton esprit était lointain

    Comme si sur le moment on se retient mais qu’il n’y aurait pas de lendemain.

    Tu m’aimais au quotidien alors que je demandais de venir, tu t’es enfui et tu m’as  laissé partir.

    Tes pensées étaient miennes mais on s’est laissé mourir de peur de notre avenir

    Tu es pourtant mon astre, tu étais le seul que je regardais mais pour t’atteindre tu ne me répondais jamais.

    Ton Univers dans lesquels je n’avais pas ma place, a laissé mon cœur de glace

     Dans mes souvenirs  ton départ m’a laissé brûlante trace  que rien n’efface et je me lasse

    Chaque jour j’essaye de te préserver quelques étincelles mais à chaque fois tu les éteints  pour laisser à une autre ma place tel était mon destin

    Une étoile cela ne meurt que quand on sait vraiment l’aimer et je te vois encore briller pour l’éternité.

    Tu es loin je voudrais te rejoindre mais tu restes là, tu es trop bien avec les autres qui te prennent avec soin pour combler tes besoins.

    Je suis pourtant si seule, j’ai de la compagnie mais incomprise et tu me méprises  me laissant dans une partie de ma galaxie.

    Je te surveille, je voudrais que ton âme se réveille, je patiente dans mon insouciance de savoir où je serais bien    pour toujours de donner la main.

    Je me prive dans ma dérive, je me donne et tu me pardonnes, mais entre nous même si on se bouscule, on s’aime malgré nous en sommes.

    Dans ce chahut, on s’entretue personnes et toi n’en a rien vu.

    On reste dans nos rêves le temps d’une trêve attendant que l’espace nous achève

    J’attends donc la lumière d’un soleil qui viendra me réchauffer mais pas seulement un été

    Je ne veux plus seulement te voir mais   te toucher et demander de rester

    Mon passé c’est effacé  mais toi je veux te garder car tu es mon étoile et j’ai baissé mon voile et tu as déjà vu mes yeux pleuré.

    Je suis ton étoile mais de mon cœur tu l’as fait exploser et je m’éparpille de t’avoir tant prié et supplié

    Je ne suis qu’un astre dans le désastre et tout se casse pour laisser place sur cette terre de glace

    D’un tas de poussière qui a fait la guerre mais dans son envol il en restera quelques grains pour apaiser tout tes chagrins.

    © Christiane

    « Mon cœur te dis je t’aimeLa fin d'un destin chagrin »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


SCRIPT 2: